Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 8.

28 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #UnREAL

Critiques Séries : UnREAL. Saison 2. Episode 8.

UnREAL // Saison 2. Episode 8. Fugitive.


Après l’épisode précédent, aussi étrange qu’il pouvait être par moment, « Fugitive » nous prépare petit à petit à la fin de la saison. Après que Romeo se soit fait tirer dessus (et l’on n’a pas encore la chance de savoir ce qu’il est advenu du personnage, même si l’on sait qu’il va apparemment bien), la dépression de Rachel gagne du terrain. Encore une fois, Shiri Appleby est parfaite dans le rôle. Comme l’idée de l’interviewer dans son pire état, comme pour la tuer à petit feu, sans compter sur le fait que la maison de sa mère et sa mère sont tous les deux des éléments qui ne sont là que pour la détruire à petit feu. Maintenant que Coleman a perdu l’émission, et probablement sa carrière, comme on a pu le voir, des gens sont capables à tout afin de reprendre les choses en main, mais celle-ci est probablement la pire de toutes. Ce qu’il y a de plus triste là dedans c’est que l’émission est pratiquement un endroit où Rachel peut être en sécurité, quand on découvre la vérité au sujet d’elle et sa mère. Toute cette histoire est d’autant plus horrible qu’au fond la mère de Rachel a drogué sa fille pendant des années simplement dans le but de faire oublier une histoire de viol par l’un de ses patients, pour protéger son entreprise. C’est pire que tout. La mère de Rachel n’a vraiment pas de coeur alors que sa fille devrait justement passer avant sa carrière de thérapeute.

Au fil des épisodes, on comprend que Quinn est le personnage le plus enclin à venir en aide à Rachel. Après l’horreur de l’épisode précédent, la meilleure chose que fait UnREAL cette semaine c’est d’avoir Darius devenir une tornade à la fin de l’épisode. Le fait qu’il prenne plus ou moins le pouvoir est une occasion de montrer à quel point UnREAL peut aussi montrer que les candidats sont parfois plus compliqués à gérer que tout le reste. Après le manque d’intérêt et surtout de point que Darius avait dans l’épisode précédent, il était normal de le voir ici au sommet de sa forme. Le retour de Ruby et le refus de cette dernière de reprendre Darius après avoir été humiliée à la télévision nationale. Ruby montre aussi les crocs et c’est une très bonne façon de rappeler que UnREAL n’est pas une série si facile que ça, qui veut démonter toute la complexité d’une émission de télé-réalité avec ses cartes et ses atouts. Dans un sens, c’est brillant et je n’en attendais pas moins de la part de la série. Cette saison n’a pas toujours été brillante mais un épisode comme celui-ci permet de corriger un peu la trajectoire afin d’envoyer la série dans une nouvelle direction beaucoup plus intéressante. Reste à voir ce que les deux derniers épisodes comptent nous délivrer.

Note : 8/10. En bref, retour de grâce.

Commenter cet article

Laurent Fendom 29/07/2016 11:37

Je ne sais pas si vous êtes sérieux, mais je n'ai pas trop aimé votre analyse, car malgré son passé douloureux cela n'excuse en rien les actions négatives de Rachel ! Elle est adulte et consciente de ses actions dans la saison elle est Queen auraient dû finir en prison, elles ont eu encore une fois de la chance, dans la saison deux les deux recommencent leurs actions et j’espère qu'on aura une fin de série dans laquelle les deux finiront en prison, j'en ai un peu marre des happy endings, car c'est ce que fait Unreal depuis deux saisons, c'est-à-dire faire en sorte que les actions de ces deux femmes soient impunies Je ne parle même pas de l'affaire avec ce pauvre Jeremy, qui est maintenant le grand méchant qui a frappé une femme, mais celle-ci lui casse le nez avant qu'il lui mette un revers...dans une société ou on prône la parité homme-femme, le jugement de ce genre d'affaire devrait être revu...je précise que je suis contre la violence, il ne faut pas faire de mauvaise interprétation de ce que je dis. Bref , j’espère que Rachel et Queen finiront en prison.