Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 5. Episodes 8, 9 et 10.

5 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Veep

Critiques Séries : Veep. Saison 5. Episodes 8, 9 et 10.

Veep // Saison 5. Episodes 8, 9 et 10. Camp David / Kissing Your Sister / Inauguration.
SEASON FINALE


Cette saison 5 de Veep aura été bonne, malgré quelques faiblesses ici et là dans « Camp David » et « Inauguration », mais « Kissing Your Sister » est l’un des meilleurs épisodes de la saison. Tout commence avec « Camp David » et alors que la saison 5 de Veep était globalement solide, maintenant les qualités de la série et notamment son ton si particulier et ce malgré le changement de showrunner. Malheureusement, avec cet épisode la saison se heurte à un vrai problème. On suit Selina alors qu’elle jongle entre ses responsabilités familiales et ses responsabilités de Présidente des Etats-Unis. Tout cela laisse son staff isolé, ce qui ne permet pas de réellement profiter de l’humour de Veep. En tout cas, pas dans le sens que j’espérais. Passer après « Congressional Ball » n’est pas ce qu’il y a de plus facile, d’autant plus que l’on retrouve ici une mécanique huilée, simpliste et pas ce qu’il y a de plus recherché. L’humour est un brin moins présent et les personnages n’évoluent pas forcément non plus. Heureusement il y a Ben dans cet épisode qui a sûrement droit à l’un des meilleurs moments. Sa réaction hilarante face à Jonah se tirant dans le pied est vraiment excellente. Ce n’est pas surprenant de voir Ben faire un commentaire raciste, mais l’humour bien présent fait mouche.

C’est au fond tout ce que l’on demande de la part de Veep. Même si certaines intrigues manquent cruellement d’entrain ici, l’épisode est en grande partie sauvé par des seconds qui savent faire le show. Selina, coincée un peu dans son histoire semi-familiale n’aide pas le comique de situation et la série perd alors un peu de son charme habituel. Kevin Dunn est heureusement là pour donner à Ben un brin de folie dont Veep avait clairement besoin. Il en va de même du retour de Minna Häkkinen qui est lui aussi le bienvenu. Cela permet de donner à Selina à la fois une alliée mais aussi quelqu’un avec qui discuter. Les discussions restent savoureuses, occasionnellement drôles même si Veep ne force pas suffisamment. Peut-être qu’au fond la conclusion de l’histoire de Jonah dans cet épisode est bien le truc qui fait justement défaut à l’ensemble car on a l’impression que l’on peut dire tout ça pour ça haut le coeur. Mais « Kissing Your Sister » fonctionne très bien. C’est l’un des épisodes les plus étonnants de tous cette année aussi car il est parfaitement situé. Il fait office d’avant dernier épisode de la saison et l’on est loin d’un épisode classique de la comédie. C’est légèrement plus libre, plus léger aussi. Les scénaristes prennent avantage des opportunités qui se présentent à eux en explorant les personnages d’une façon légèrement différente.

J’aime quand une série casse un peu ses codes et le fait que l’on puisse voir tout cela du point de vue de la caméra (ou de la voix off) de la fille de Selina nous conduit presque à une certaine forme de conclusion, comme si la saison 5 de Veep devait être la dernière (et au fond, quand on voit le dernier épisode, je pense que cela aurait très bien pu être la dernière que j’en garderais un bon souvenir). Le documentaire est un genre parfait pour une série comme Veep qui permet d’explorer aussi les personnages sous un angle différent, celui de l’introspection. Chacun se pose plus ou moins des questions, est questionné sur Selina et se retrouve à discuter de sujets et d’autre, parfois dans un but comique et à d’autres moments pour faire évoluer l’histoire dans une solide direction. Même d’un point de vue de l’intrigue, je trouve que cet épisode résonne et parvient à éviter tous les clichés du genre afin de casser les codes et proposer aux téléspectateurs un épisode inattendu. Catherine sert donc à quelque chose ici et la série prouve que sa présence n’était donc pas vaine (notamment dans l’épisode précédent). Cela permet aussi à Veep de poser la question de l’image que chacun cherche à faire ressentir. Si Selina a souvent l’occasion de le faire, les autres ont ici cette chance.

Et le récit les aides brillamment. Pourtant, « Inauguration » est décevant. Ce n’est pas un mauvais épisode de série, mais un mauvais épisode de Veep. Depuis la fin de la saison 4, on s’est préparé au twist qui nous a été teasé tout au long de la saison 5. David Mandel, le showrunner de Veep choisit donc un twist différent de celui que j’avais imaginé avec le Sénateur Laura Montez qui devient la Présidente des Etats-Unis, ce qui envoi Selina vivre un tout nouveau chapitre de sa vie. Mais lequel ? Telle est la question car mine de rien, il n’y a pas grand chose à raconter encore si Selina quitte la scène politique. Cela reste un épisode riche en émotions sans nous les faire réellement ressentir et c’est bien ce qu’il y a de problématique là dedans. J’aurais adoré que Veep parvienne à faire des choses totalement différentes et ainsi à nous donner l’impression qu’elle est capable de beaucoup plus. Ce dernier épisode apparait un peu comme un coup de massue que l’on n’avait pas demandé. Ainsi s’achève donc une saison brillante qui aura été une sorte de renouvellement en plus de rester très proche de ce qu’elle était auparavant. J’ai hâte de voir la suite que HBO a déjà commandé.

Note : 7/10, 10/10 et 6/10. En bref, malgré quelques déceptions, Veep reste fidèle au poste.

Commenter cet article