Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Bastille Day (2016)

16 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Bastille Day (2016)

Bastille Day // De James Watkins. Avec Idris Elba, Richard Madden et Charlotte Le Bon.


La fête nationale en France c’est quelque chose de sacré. C’est la Révolution Française, c’est notre liberté guidant le peuple, c’est la prise de la Bastille. Le 14 juillet, appelé « Bastille Day » par les américains, est donc ici une cible favorite des terroristes. Coïncidence assez malheureuse, le 14 juillet 2016 il y a eu en France un attentat terrible qui a conduit par la suite à la déprogrammation de ce film dans les salles de cinéma. Son apparition sur Internet m’a enfin permis de voir à quoi ce film pouvait bien ressembler. Ce qu’il y a probablement le plus ironique là dedans c’est le fait que Bastille Day est un film légèrement ridicule. Il tente de faire de Paris une ville normale où le terrorisme peut sévir sauf que l’on empile les clichés et les lieux carte postale afin de donner aux gens l’impression que l’on est bien à Paris. De plus, les institutions parisiennes, le pouvoir que la France a sur le sol français, etc. tout est bafoué dans un scénario qui enchaîne les maladresses et les dialogues digne des pires films de Luc Besson. Confié à Andrew Baldwin (qui va s’occuper du 2nd Jason Bourne avec Jeremy Renner) et James Watkins (Eden Lake), le film échoue à être aussi original que la bande annonce le laissait présager.

Michael Mason, un pickpocket américain, devient l’homme le plus recherché par la CIA à Paris lorsqu’il vole ce qu’il croyait être un simple sac. Sean Briar, l’agent chargé de l’enquête, se rend rapidement compte que Michael n’est qu’un pion dans le vaste complot qui se prépare, et il le recrute pour remonter jusqu’à la source. Commence alors une course contre la montre, où les deux hommes vont devoir faire équipe pour déjouer les plans d’une puissante organisation dont ils sont désormais les cibles...

On nous a vendu un film intéressant et intelligent, mais rapidement on se rend compte que les terroristes sont complètement cons, que les personnages et notamment celui de Charlotte le Bon manquent cruellement de charisme et donc que l’histoire ne fonctionne pas comme prévu. Idris Elba, plus taciturne que jamais, tente de donner au film un certain charme à l’anglaise avec son côté colosse qui envoie la sauce, sauf que là aussi cela ne prend jamais vraiment. Bastille Day aurait pu s’appuyer sur les précédents évènements terribles survenus en France afin de coller un peu mieux à la réalité des choses mais en plus de ne pas savoir le faire, ils utilisent tout un tas d’inepties sur le terrorisme en France et la façon dont la France tente de le gérer. On nous met en scène une cellule de la CIA qui semble avoir beaucoup plus de pouvoir que les forces de l’ordre française. C’est un comble. On nous ridiculise complètement au milieu d’une histoire déjà pas trop folichonne. Le film sombre petit à petit et certainement encore plus à la fin quand le twist le plus ridicule et le plus drôle de toute l’histoire vient à nous et nous donne l’impression que l’on s’est bien foutu de notre gueule.

Aussi naze qu’une production Luc Besson qui préfère ramasser de l’argent plutôt que d’être réellement intéressante. De plus, le film n’assume jamais son ridicule et de ce fait tue à petit feu tout ce que Bastille Day tente d’entreprendre difficilement. Le film ne pouvait pas être sérieux et il ne l’est pas. Il est tout sauf passionnant alors que le sujet avait énormément de potentiel pour ne pas ressembler à un truc aussi monstrueux.

Note : 2/10. En bref, malgré quelques bonnes scènes d’action, Bastille Day achève son spectateur devant un délire de mauvaises idées.

Date de sortie : 13 juillet 2016

Commenter cet article