Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Hors Contrôle (2016)

18 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Hors Contrôle (2016)

Hors Contrôle // De Jake Szymanski. Avec Zac Efron, Adam Devine et Anna Kendrick.


Une comédie américaine avec Zac Efron ? Cela ne peut jamais être mauvais dans le sens où chaque été il enlève son débardeur pour montrer son corps aux abdos saillants. Bon, je me suis peut-être un peu emporté à cause du corps du jeune éphèbe mais Hors Contrôle est une comédie gentillette, banale, bien loin des promesses faites dans la bande annonce ou même dans le pitch. Je pensais voir le nouveau Serial Noceurs, un film devenu culte. Mais Andrew Jay Cohen (Nos pires voisins) et Brendan O’Brien (Nos pires voisins) n’ont pas su utiliser toujours tous les (bons) éléments qu’ils avaient entre les mains. Pourtant, avec un tel casting on pouvait espérer être séduits. Notamment pour ces bonnes bouilles de la comédie américaine actuelle : Adam Devine (Modern Family, Workaholics), Anna Kendrick (Pitch Perfect) ou encore Aubrey Plaza (Parks & Recreation) mais bien souvent, afin de coller aux bons codes de la comédie américaine, le film devient beaucoup trop gentil et moins fourbe qu’il ne voulait probablement l’être. De ce fait, c’est drôle et embrassant à la fois, sans jamais trouver un bon équilibre entre les personnages et l’intrigue qui nous est contée.

Dave et Mike, frères et rois de la fête, sont mis sous pression par leur entourage qui leur réclame de se ranger. Grâce à une annonce en ligne, ils trouvent deux femmes parfaites pour les accompagner au mariage de leur sœur à Hawaï, mais les deux garçons se retrouvent complètement dépassés par ce duo qui s’avère en réalité encore plus incontrôlable qu’eux.

Des personnages secondaires comme le masseur, les parents, la mariée, la cousine lesbienne ou même la demoiselle d’honneur qui veut tout contrôler n’ont pas su apparaître suffisamment. Ils ont chacun des petites blagues à faire mais rien ne fonctionne vraiment comme prévu. Je pense que l’on atteint le point de non retour lors de la scène entre Tatiana et Terry dans le sauna. Il n’y a rien de drôle là dedans, juste un truc à la fois ridicule et terriblement mal fichu. On a l’impression de se retrouver dans l’une des productions Happy Madison qui délivre chaque année son lot de comédies potaches plus portées sur le sexe-pipi-caca qu’autre chose. On a même une blague caca dans le film, même si fort heureusement elle ne va pas jusqu’au bout (ce qui aurait été fatal pour moi). Derrière pléthore de bons sentiments, Hors Contrôle a énormément de mal à exister. On nous vend des personnages hors de contrôle mais rien n’est vraiment hors de contrôle. Le film pédale pour nous emmener petit à petit au mariage de Jeanie et Eric. J’aurais adoré voir plus de Jeanie sous extasy avec Alice par exemple mais non, Hors Contrôle préfère nous montrer d’autres trucs beaucoup moins funs.

La débandade continue lorsque le film tente d’être une comédie romantique. La rencontre entre Alice et Dave n’a rien qui donne envie de sauter au plafond. C’est trop gentillet encore une fois et pas assez fou alors que la rencontre entre Mike et Tatiana avait au moins un peu plus d’idées à faire naître mais qui ne sont pas utilisées. Pour rire il faut attendre le générique de fin et son lot de séquences bêtisiers. C’est sympathique mais ce n’est pas suffisant pour faire de Hors Contrôle la comédie américaine de l’été. J’espère revoir Aubrey Plaza rapidement au cinéma mais dans un film qui ose plus que quelques blagues potaches et bon enfant comme ici. Il en va de même pour Anna Kendrick qui méritait un rôle un peu moins encadré que celui que le film vient lui offrir. Et pourquoi Kumail Nanjiani semble autant abonné aux rôles à la limite du pervers ? Je ne comprends pas vraiment l’engouement alors qu’il peut être drôle autrement. On l’a déjà vu dans Silicon Valley par exemple.

Note : 3/10. En bref, une comédie bon enfant qui abuse de mauvaises idées.

Commenter cet article