Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episodes 20, 21 et 22.

17 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episodes 20, 21 et 22.

Black-ish // Saison 2. Episodes 20, 21 et 22. Johnson & Johnson / The Johnson Show / Super Rich Kids.


Je pense que l’on arrive à un moment de l’histoire de Black-ish où la série doit se renouveler ou en tout cas doit trouver de nouvelles intrigues pour nous faire rire mais surtout pour continuer à nous intéresser à la famille Johnson. Ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus facile et par moment dans ces trois épisodes, la série échoue à le faire. « Johnson & Johnson » est donc un épisode à moitié décevant mais drôle par la même occasion. L’histoire serait donc que Bow n’ait apparemment pas pris le nom Johnson lors de son mariage avec Dre, tout cela même si son nom de jeune fille est… Johnson. C’est une intrigue absurde, d’autant plus quand Bow dit que Johnson et Johnson c’est le même nom de famille, peu importe si elle prend le nom de Dre ou non. Tout ce qui s’en suit c’est Dre qui va commencer à parler des traditions et de ce que cela peut réellement impliquer. Black-ish tente de parler de l’importance du nom de famille dans un mariage ou dans une famille, surtout dans la communauté afro-américaine apparemment. Et puis l’on parle aussi des différences qui existent entre le féminisme black et le féminisme blanc. Plutôt que de parler simplement du fait que Bow est féministe. Du coup, la série ne fait rien de bien novateur dans cet épisode et même si la question reste assez fun à poser, je n’ai pas vu tout cela comme quelque chose de nécessairement brillant.

Disons que j’aurais probablement apprécié quelque chose de légèrement plus aiguisé, notamment car Dre a besoin de se faire remettre en place et Black-ish ne le fait pas de la bonne façon. Je trouve donc le tout un peu trop facile à mon goût. Heureusement que les personnages sont présents. Je pense que la série a aussi énormément de mal à transformer Dre en quelqu’un qui en fait trop mais dans le mauvais sens du terme. Black-ish est trop gentille avec son univers et ses personnages, quitte même à se ramollir et à ne pas faire de son héros le vilain de l’histoire, ou en tout cas celui qui a réellement tord de penser. Dans The Carmichael Show par exemple, la série n’a pas peur de faire de Jerrod le « vilain » dans les discussions qu’il peut avoir. Pour Black-ish c’est plus complexe car les questions posées sont toujours atténuées. Je continue en tout cas de penser que Black-ish ne va donc pas forcément au bout des choses et c’est vraiment dommage. Ruby de son côté part en sucette dans une caricature qui n’a d’égal qu’elle bien entendu. Heureusement qu’elle est excellente et qu’elle sait me faire rire car c’est elle qui donne à l’épisode sa réussite. En tout cas de mon point de vue.

Avec « The Johnson Show », la série tente un épisode au titre étrange. Cela pouvait être tout et n’importe quoi mais par chance, j’ai trouvé que cet épisode était pile poil ce que j’aime dans cette série, du début à la fin. Cet épisode a l’occasion d’être plus ou moins expérimental à sa façon et de poser les bonnes questions de la meilleure des façons. La série est grandement aidé par son ambition et sa capacité à tenter des trucs. En prenant toutes les qualités et forces de Black-ish en tant que comédie familiale, en ajoutant un peu de coeur là dedans, et même d’intelligence, la série nous dégote donc là l’un des meilleurs épisodes de la saison. C’est donc avec un épisode de ce genre là que je me souviens d’un coup pourquoi je regarde encore Black-ish. Cette comédie n’est plus aussi bonne que l’an dernier c’est un fait, peut-être car beaucoup de sujets ont été travaillés et que par moment elle donne le sentiment d’entrer dans une sorte de relation classique avec les personnages et le téléspectateur mais cela fonctionne et je pense que c’est ce qu’il y a de plus important. Dre et Bow forment une bonne famille et je pense que c’est aussi grâce à eux qu’elle tient encore debout.

L’épisode est très drôle, pas seulement car il y a Ruby dans les parages (mais cela aide pas mal). En tout cas, cet épisode représente tout ce que j’aime dans cette série et ce que j’ai envie de voir. Quant à « Super Rich Kids » c’est tout ce que je trouve de plus décevant dans Black-ish. C’est un épisode ronronnant, qui utilise les mêmes trucs que beaucoup d’autres comédies qui commencent à avoir des problèmes narratifs. Pourtant, avec Vivian dans les parages, avec Nat Faxon en guets-star et le jumeau qui tente de cacher la connerie qu’il a fait (jusqu’à la résolution bien trouvée à la fin), il y avait tout pour faire un bon épisode de Black-ish. Je ne sais pas vraiment pourquoi cet épisode ne fonctionne pas du tout. Je n’ai pas trouvé l’ensemble détestable mais tout juste médiocre, pas assez drôle, pas assez tout. Et il souffre clairement de la comparaison avec les deux précédents qui sont beaucoup plus sympathiques et beaucoup plus intéressants. Je pense que le problème de Black-ish a ce moment là c’est le fait qu’elle a du mal à évoluer et à tenter beaucoup plus de choses. Elle veut s’inscrire dans une sorte de ligne directrice dirigée par ABC et son bloc de comédies. Sauf que des épisodes comme celui-ci n’ont pas l’impact voulu et ne parviennent pas vraiment à nous donner plus envie que ça de revenir.

J’ai beaucoup d’affection pour les Johnson, ce qui fait que je ne vais pas les quitter de si tôt mais franchement, j’espérais voir autre chose, peut-être même passer un moment légèrement différent.

Note : -/10.

Commenter cet article