Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episodes 22 et 23.

30 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episodes 22 et 23.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 3. Episodes 22 et 23. The Bureau / Greg and Larry.
SEASON FINALE


Si la saison s’était achevée sur « The Bureau », cela aurait été le meilleur season finale que Brooklyn Nine-Nine nous ait offert. « The Bureau » n’était pas un season finale mais l’un de mes épisodes préférés de la saison. C’était drôle, efficace et puis sans trop savoir pourquoi Holt démontre peut-être bien pour la première fois qu’il pourrait être le héros de Brooklyn Nine-Nine à la place de Peralta. Cela ne veut pas dire que Peralta est le héros de la série mais disons qu’il prend une place beaucoup plus importante que les autres. Brooklyn Nine-Nine est une série capable de tout dès qu’elle a quelque chose en tête. Elle se permet donc toutes les conneries et c’est une excellente chose. Pourtant, ce n’est pas toujours facile de réussir à faire tout et n’importe quoi dans une comédie. Car il faut savoir rester cohérent tout en créant de l’humour avec les personnages préférés. Cet épisode utilise tout le monde dans l’équipe et j’ai toujours adoré les épisodes où tout le monde est utilisé mais le plus important c’est tout de même Holt. Ce dernier est clairement le héros de l’épisode ou en tout cas celui qui m’a le plus fait rire et le plus plu. Les intrigues s’insèrent donc naturellement dans l’épisode. Comme l’histoire de Terry et Gina par exemple. Elle est parfaitement orchestrée tout au long de l’épisode.

L’histoire de Terry et Gina était vraiment drôle. Juste drôle. Mais je n’en attendais pas moins de la part de cette partie de l’épisode étant donné que ce n’est pas le plus important en termes de développement. En tout cas, Terry et Gina associent à eux deux tout ce que j’adore dans l’humour de Brooklyn Nine-Nine. Nous avons aussi l’histoire de Boyle et Amy qui apporte à l’épisode tout ce que l’on peut attendre d’une intrigue principale sans le fait que cela soit une intrigue principale. C’est fun, intéressant et puis il se passe des trucs quoi. En trois saisons, Brooklyn Nine-Nine démontre encore une fois qu’elle est capable de créer la surprise. Mais le meilleur reste Jake et Holt bien entendu. Ces deux là trouvent ce qu’il fait pour nous faire rire. Mais l’apparition de Dennis Haysbert (24) aide beaucoup. Ce dernier, face à Holt, dans le rôle de l’ancien partenaire de Holt et agent du FBI Bob Anderson m’a donné l’impression de voir quelque chose de complètement différent. Comme si la série venait de briller de milles feux d’un coup d’un seul sans que je m’y attende réellement. En ajoutant un brin de Ocean’s Eleven/Leverage/Haute Voltige à son répertoire, Brooklyn Nine-Nine séduit encore une fois. Il est presque décevant d’enchaîner avec « Greg and Larry » que je n’ai pas réussi à déguster tant l’épisode 3.22 était excellent.

C’est donc un épisode avec une série de moments assez funs, plutôt qu’un épisode réellement bon de Brooklyn Nine-Nine. Il y a des tas de choses qui n’ont pas le temps d’éclore dans ces vingt minutes. Il n’y a pas assez de temps et je me demande si au fond ce dernier épisode n’aurait pas dû être un double épisode afin de permettre à Brooklyn Nine-Nine de faire quelque chose de vraiment neuf. Bien que cela ne soit pas l’épisode le plus épique de la série, il y a tout de même de quoi rester satisfaits malgré tout. Ne serait-ce que pour Figgis The Butcher. Et encore, il n’y a pas forcément de conclusion en bonne et due forme non plus. Dans le fond, cet épisode s’attèle à faire pas mal de choses, peut-être un peu trop, mais il tente. Au moins, on ne peut pas dire que Brooklyn Nine-Nine reste statique. En parvenant à faire des trucs plus sympathiques, l’ensemble fonctionne assez bien dans son ensemble. Le travail d’équipe est le point fort de Brooklyn Nine-Nine, même si ce dernier épisode souffre surtout de la comparaison avec le précédent. « Greg and Larry » reste donc un épisode assez drôle. Bon, il est vrai que je n’ai pas de souvenir d’un épisode pas drôle de Brooklyn Nine-Nine mais tout de même, celui-ci est très drôle. En tout cas, en guise de season finale ce n’est pas ce qui se fait de mieux et c’est dommage. Quoi qu’il en soit, je suis très heureux à l’idée de découvrir la saison 4 qui arrivera à la rentrée.

Note : 10/10 et 6.5/10. En bref, dommage de terminer la saison sur un épisode aussi peu remarquable mais heureusement, il reste drôle, très drôle.

Commenter cet article