Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Still the King. Saison 1. BILAN.

18 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Still the King

Critiques Séries : Still the King. Saison 1. BILAN.

Still the King // Saison 1. 13 épisodes.
BILAN


Le retour de Billy Ray Cyrus dans une série ne s’est pas fait de la meilleure façon qu’il soit. Still the King n’était pas non plus le projet le plus prometteur, et plus le temps passe et plus la saison est décevante. Le problème c’est que Still the King est par moment une bonne surprise mais à de nombreuses reprises c’est bien souvent que l’on se rend compte que Still the King n’est pas la comédie la plus intéressante. A commencer par Billy Ray Cyrus qui, entouré d’un solide casting, n’arrive jamais à briller. Même le casting secondaire n’arrive pas à aider le manque qu’il y a chez Billy Ray. Ce dernier n’a pas toujours la capacité à surprendre, avec un jeu souvent dans la caricature (et la mauvaise caricature). Du coup, il faut se satisfaire de personnages secondaires comme Debbie dont l’écriture est beaucoup plus intéressante tout d’un coup que ce que l’on a pu voir jusqu’à présent dans la série. C’est là que l’intérêt de Still the King réside et c’est bien maigre au bout de 13 épisodes. Sans nécessairement être une comédie ennuyeuse, rien ne colle toujours comme l’on pourrait l’espérer de la part d’une sorte de mauvaise satire d’un monde qui n’est pas toujours des plus fous.

Cyrus tente de se moquer un peu de son image has-been, mais l’écriture de son personnage manque toujours de folie. On a l’impression que les blagues sont réchauffées, que l’on a déjà vu ça des dizaines de fois (en mieux) dans d’autres comédies qui sont aujourd’hui dépassées. CMT n’a pas forcément fait le mauvais choix en misant sur le cheval Cyrus et encore moins sur une nouvelle comédie originale mais après la très surprenante et sous estimée Working Class, je m’attendais à ce que le retour de la chaîne sur le terrain des créations originales se ferait autrement. On retrouve presque Cyrus dans le personnage de Vernon, notamment car ici c’est une ancienne star de la musique country, un peu comme Cyrus l’a été avant de devenir le père d’Hannah Montana dans la série de Disney. Mais derrière tout cela se cache un manque cruel d’idées, oscillant entre tout un tas de moments pas nécessairement navrants mais qui n’arrivent pas à apporter une quelconque affection pour le personnage. Pourtant, Cyrus est connu et a une fan-base suffisamment importante afin de porter le renouvellement de Still the King pour une saison 2 (ce que CMT a fait). Vous ne vous souvenez probablement pas de Doc mais le drame médical a tout de même duré 5 saisons sur Pax TV (et c’est là que l’on découvre qu’il était capable de beaucoup de choses avec ses fans).

Mais être fan de Cyrus (et ce n’est pas mon cas) n’est pas suffisant pour me donner envie de poursuivre l’aventure. A la fin de la première saison je pense que j’ai eu ma dose de simagrées en tout genre. Il manque peut-être plus de références pop-culturelles ou même sur la vie de Cyrus. Il aurait été plus intéressant de faire une sorte de mockumentary sur la vie de Cyrus plutôt que de partir dans des délires de ce genre là. Ou alors tomber un peu plus dans une comédie comme Maron (qui au fond dans l’esprit correspondait pile poil à ce que Still the King aurait pu être). Ainsi, Still the King ne rentrera jamais dans l’histoire des bonnes comédies, ni même des bonnes surprises. Elle est capable de tout un tas de choses mais elle se sous-estime tellement qu’elle ne sait jamais dans quelle direction aller. Ainsi, CMT aurait peut-être dû abandonner la série après la première saison afin de mettre plus d’argent dans la saison 5 de Nashville (qui passe de ABC à CMT la saison prochaine). Cela aurait été un peu plus intelligent et les fans de Nashville avaient largement de quoi être satisfaits. De plus, CMT aurait même pu garder Billy Ray et l’intégrer au casting de la série de country, cela aurait été assez cohérent vu son passé et il y avait des tas de choses à raconter, plus dans l’esprit d’un soap que d’une comédie.

Note : 4/10. En bref, sans être totalement ratée car il y a quelques bonnes surprises, Still the King a beaucoup de mal à faire rire et c’est bien là le problème.

Commenter cet article