Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tyrant. Saison 3. Episodes 5, 6 et 7.

19 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Tyrant

Critiques Séries : Tyrant. Saison 3. Episodes 5, 6 et 7.

Tyrant // Saison 3. Episodes 5, 6 et 7. A Rock and Hard Place / Truth and Dignity / Bedfellows.


Quand on voit l’évolution de Tyrant, je me demande si au fond la série ne va pas s’arrêter cette saison après ses 3 saisons. Il n’y aura plus grand chose à raconter alors que cette saison semble déballer tout ce que la série peut encore raconter. Toujours sous couverture du genre du soap, la série continue de développer l’histoire de chacun. Ce que je trouve dommage cependant c’est que Tyrant traite toujours de ses sujets de façon ultra superficielle. De ce fait, il n’y a rien de véritablement passionnant. Dans « A Rock and Hard Place », Molly quitte Abuddin et se rend en Allemagne. Le nombre de membres de la famille Al Fayeed continue donc de décroître et dans un sens c’est une très bonne nouvelle. Mais Barry ne gère pas forcément mieux son pays que sa famille alors qu’Abuddin pourrait trouver un brin d’espoir avec un nouveau leader que l’on attend de voir puisqu’il y a tout un tas de propositions différentes désormais. Le départ de Molly était ultra prévisible après son overdose mais je suis content que les scénaristes aient préféré l’envoyer dans un centre de traitement plutôt que de la tuer elle aussi. Jennifer Finnigan reste un atout cette année dans Tyrant et la mort d’Emma avait permis de montrer toute l’étendue de ses qualités dans la série.

Il y a toujours des choses qui manquent dans cette série et certains personnages comme Barry n’arrivent pas à être aussi intéressants que l’on ne pourrait l’espérer. Du coup, ce sont les personnages féminins qui continuent de sortir du lot. Barry qui trompe sa femme ? C’est un peu trop facile. Un peu comme si dans un sens Barry devenait petit à petit son frère, Jamal. Je me demande si ce n’est pas ce que Tyrant cherche à prouver, qu’Abuddin a eu un effet néfaste sur Jamal et ce sera pareil pour Barry. La relation entre Barry et Daliyah est intéressante et elle pose de nouvelles questions. Leila le sait très bien, Barry n’est pas le meilleur homme sur terre.

Leila - « Be careful if you're in love with him. You'll think the connection you have is real. And who's to say? Maybe it is. But Bassam compartmentalizes. The minute you become a liability, a wall will come down. And you'll be cut off. Like it never happened. Like it was nothing.  »

Leila est de son côté un personnage tellement malin, et incompris par la même occasion. Elle serait la reine parfaite pour Abuddin et je pense que je serais déçu que cela n’aille pas plus loin avec elle. Car cela aurait du sens. Le rôle des femmes n’avait jamais été aussi intéressant que cette année alors que les femmes prennent une place totalement différentes. « Truth and Dignity » nous rappelle le pouvoir des femmes, même si elles apparaissent plus faibles par moment. La famille Al Fayeed continue de partir en sucette. Les actions de Barry ressemblent de plus en plus à celles de Jamal et Sammy vient de comprendre que sa naïveté l’a amené à comprendre ce qui se passe. Personne n’est mort dans cet épisode et c’est presque dommage car je suis sûr et certain qu’il y avait des tas de bonnes surprises à avoir de ce point de vue là (et l’on aurait pu croire qu’un personnage allait mourir mais non). Barry est réellement en train de devenir un personnage détestable. Je n’ai jamais été un grand fan de Barry, en grande partie car je trouve l’acteur assez mou du genou et pas forcément intéressant. Fort heureusement qu’il y a Leila et Daliyah dont l’histoire évolue de façon assez intelligente au fil des épisodes. On sent la volonté de Tyrant de faire d’autres choses et de développer d’autres intrigues. Ce qui dans un sens est une très bonne chose et fonctionne d’ailleurs très bien.

Quant à « Bedfellows », il est question de mafia, de chantage, et de bien plus. On revient alors à des intrigues moins tire larmes ce qui dans un sens est une très bonne idée. Je déteste quand une série comme Tyrant est molle du genou et qu’elle ne cherche pas à surprendre. Cet épisode veut nous embarquer dans de nouvelles dimensions. Halima, Leila, Mahdiya ou encore Nafisi ont toutes trouver une intrigue intéressante dans ce nouvel épisode et elles sont toutes impliquées avec l’homme qu’elles aiment. Chacune d’elle travaille aussi pour sa propre vision politique d’Abuddin dans une culture qui n’accepte pas les femmes au pouvoir. Leila de son côté a abandonné l’idée d’arriver au pouvoir dans le but de faire une coalition avec Al Qadi. C’est intelligent de la part de Leila mais d’un autre côté Al Qadi a du sens, sauf par rapport à ses valeurs islamiques conservatrices qui rend le partenariat assez étrange finalement. Finalement, avec tout un tas de choses se déroulant autour des femmes de Tyrant, la série tente de partir dans de nouvelles directions et de faire de nouvelles choses. Je ne sais pas trop comment la série compte se conclure mais l’on vient de passer la première partie de la saison et la seconde va devoir s’activer.

Note : 4.5/10, 5/10 et 4.5/10. En bref, la série reste malgré ses idées médiocre.

Commenter cet article