Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Zoo. Saison 2. Episodes 6, 7 et 8.

30 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Zoo

Critiques Séries : Zoo. Saison 2. Episodes 6, 7 et 8.

Zoo // Saison 2. Episodes 6, 7 et 8. Sex, Lies and Jellyfish / Jamie’s Got a Gun / Zero Sum.


Alors que CBS a pris la décision de renouveler Zoo pour une saison 3, je dois avouer que je me suis demandé si c’était bien utile. La série était très mauvaise l’an dernier et puis cette année elle tente de changer un peu, de faire évoluer ses problèmes et de nous donner de nouvelles intrigues plus passionnantes. D’ailleurs, « Jamie’s Got a Gun » et « Zero Sum » nous permettent d’aller un peu plus loin et de voir au delà de certains cas de la semaine. J’aime bien l’histoire des araignées aussi dans « Sex, Lies and Jellyfish » qui s’avère être une bonne scène d’action avec quelques moments plus terrifiants que les autres. C’est une bonne chose que de donner tout cela aux personnages car Zoo est une série qui manquait de personnalité l’an dernier. En effet, en saison 1 on enchaînait les cas de la semaine sans qu’il n’y ait véritablement quoi que ce soit à attendre de plus du reste. Cette année on plonge plus fort dans la mythologie de ces animaux rebelles et l’on découvre donc tout un tas de nouvelles choses. Certes, Zoo tente bien souvent de noyer le poisson en nous faisant croire que l’on est en train de découvrir quelque chose de très important mais au delà de ça, cela fait partie des bonnes idées qu’une série peut avoir dès qu’elle cherche à nous maintenir dans une certaine ambiance.

Il y a toujours une bonne surprise dans chaque épisode et cela vient bien souvent des animaux qui se rebellent. L’an dernier ce n’était pas vraiment le cas dans le sens où tout partait un peu en sucette. Cette année, la série a su équilibrer un peu mieux les choses, ne serait-ce qu’en laissant sur le carreaux tout un tas de trucs qui cassaient un peu l’ambiance entre les personnages. Tout ce qui apparaît dans « Sex, Lies and Jellyfish » a déjà eu lieu auparavant. C’est en tout cas ce que l’on apprend dans cet épisode. Nous apprenons également que l’on aurait pu très bien apprendre où est-ce que tout cela nous embarquait si jamais l’on n’était pas obnubiler par ce qui se passe avec les animaux et les personnages qui vont et viennent. Du coup, dès que Zoo est plus fun qu’elle ne l’était l’an dernier, on a tout de suite envie de voir où est-ce que tout cela nous emmène. Certains trucs sont un peu trop tirés par les cheveux, comme Jackson et ses pensées obscures. Je sais bien que Zoo n’est pas forcément une série réaliste mais disons qu’elle raconte tellement de conneries par moment que cela en devient un peu problématique. Car il est difficile de croire à ce genre de choses.

Fort heureusement tout de même que Zoo sait nous amuser aussi avec ses conneries. Du coup, une séquence comme celle-ci, ou même une apparition dans un miroir fait son petit effet. On prend un petit fou rire car l’on se moque complètement du passé de Jackson (en tout cas c’est mon avis) et le cliffangher de « Jamie’s Got a Gun » ne sert pas forcément à grand chose. Jamie de son côté ne bouge pas suffisamment à mon goût et pourtant, l’épisode reste agréable en grande partie car il cherche à la fois à nous révéler tout un tas de trucs en plus de nous faire passer un bon moment. De plus, le père de Jackson est toujours en vie, ce qui est sensé venir tout relier à une seule personne. Mais une seule personne peut-elle être responsable de ce qui se passe avec les animaux ? On sait bien que nous. La mythologie change parfois un peu trop de mange à mon goût et c’est un brin dommage. J’aurais adoré que Zoo parvienne à nous raconter les choses un peu autrement, cela aurait sûrement été plus bénéfique mais la saison 1 a fait tellement d’erreurs que j’ai du mal à imaginer Zoo capable de revenir sur la saison 1 et préfère donc l’oublier un peu. Je pense par ailleurs que Jackson et Abe ont besoin d’arrêter de garder autant de secrets.

Pour nous ce n’est pas bien différent dans un sens mais d’un autre côté cela ralenti la narration de la série est c’est réellement dommage. Il est clair dans « Zero Sum » que tous nos personnages préférés sont les victimes de cette narration qui pourrie par moment un peu les soaps. Personne ne veut discuter avec une vraie envie de raconter quelque chose. On enchaîne alors pas mal de dialogues stériles et pourtant, il y a toujours un truc un peu fun qui vient nous dire que l’on n’a peut-être pas totalement perdu notre temps non plus. Ainsi, Zoo manque toujours de bonnes surprises à certains moments mais sait être persuasive à d’autres. Quand l’action se situe dans un avion par exemple, cela permet réellement de relancer un peu la machine et de nous rappeler que tout ce qui se passe dans la série n’est pas nécessairement mal fagoté.

Note : 4.5/10, 5.5/10 et 5.5/10. En bref, avec de bonnes idées, Zoo n’échoue pas toujours et c’est une très bonne nouvelle.

Commenter cet article