Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Gothic. Saison 1. Episodes 11, 12 et 13.

9 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Gothic

Critiques Séries : American Gothic. Saison 1. Episodes 11, 12 et 13.

American Gothic // Saison 1. Episodes 11, 12 et 13. Freedom From Fear / Madame X / Whistler’s Mother.
SEASON FINALE


Je comprends que CBS ait décidé de commander American Gothic un peu aveuglément. Disons que la série est plutôt agréable et ressemble à un bon petit thriller estival que l’on va suivre chaque semaine. C’est un peu comme suivre une saga estivale en somme et ce n’est pas plus mal car c’est ce dont j’avais réellement besoin. Les révélations s’enchaînent dans ces trois derniers épisodes de la saison alors que l’on nous révèle le complice du Silver Bells Killer dans le dernier épisode. Mais l’un des épisodes les plus intéressants est probablement « Freedom From Fear » et sa série de flashbacks qui nous raconte les secrets de famille les plus enfoui de la famille Hawthorne. J’aime bien cette série car elle est à la fois complètement folle mais elle a une part d’elle qui se trouve attachante. En tout cas, chacun des personnages a quelque chose à raconter qui me plaît suffisamment et c’est déjà pas mal. A certains moments, ce thriller Hitchcockesque est donc capable de surprendre et la révélation finale est loin d’être celle que j’imaginais au départ. Je sais bien que le but de ce genre de série est de surprendre mais je ne m’attendais pas du tout à ce que la révélation aille dans ce sens là.

Quand la showrunner de la série avait présenté American Gothic comme un conte sauvage et étrange, mais que cela aurait du sens à la fin, je comprend ce qu’elle voulait dire. En effet, ces trois épisodes nous permettent de comprendre la famille Hawthorne alors que tout commence à se révéler de façon plutôt intelligente. Les deux derniers épisodes sont bourrés de surprises, de twists, de retournements de situation, et de jump-scares comme il fallait pour une petite série de ce genre là. American Gothic est un thriller honorable dans le sens où il n’y avait pas besoin de beaucoup plus pour passer un bon moment cet été. La série n’a jamais créé de grandes surprises exceptionnelles mais ce n’est pas forcément ce qu’il fallait attendre non plus, juste un récit qui nous permet de passer un bon moment et c’est ce que l’on a réellement ici. Le fait est que chacun des personnages de American Gothic avait quelque chose à nous raconter, que leurs histoires sont toutes suffisamment frappées pour que l’on se pose des questions sur leur sincérité. Même quand les personnages ne font pas partie de la famille Hawthorne les secrets sont passionnants car il y a des choses à révéler et de ce point de vue là, American Gothic s’en sort très bien.

Il y a des personnages comme Naomi qui cherchent à donner un nouvel élan créatif à American Gothic en apportant de nouvelles intrigues tout en restant connecté aux autres. Tout cela reste assez simpliste dans un sens et ce même si la série nous a un peu perdu par moment durant ses 13 épisodes. Il y avait donc une place pour une série de ce genre là avec les révélations qui vont avec. American Gothic ne renouvelle pas un genre, elle se contente d’en utiliser les ressorts narratifs les plus classiques mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime. En tout cas, je n’ai pas forcément grand chose à redire sur cette série si ce n’est qu’elle nous permet de nous rappeler que le petit thriller simpliste et inoffensif mais accrocheur nous manque dans le monde des séries. C’est bien dommage de se dire qu’au fond American Gothic n’a pas réussi à relancer une (bonne) tendance quand on voit les audiences et le fait que les téléspectateurs ont complètement boudé la série de CBS. C’était en tout cas une belle tentative suffisamment satisfaisante pour en garder un bon souvenir.

Note : 6/10. En bref, une fin sympathique avec son lot de surprises et de révélations qui vont bien avec.

Commenter cet article