Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Better Things. Saison 1. Pilot.

9 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Better Things

Critiques Séries : Better Things. Saison 1. Pilot.

Better Things // Saison 1. Episode 1. Sam (Pilot).


Créée par Pamela Adlon (et avec Pamela Adlon) et Louis C.K., Better Things nous raconte le quotidien plus ou moins inspiré de la vie de Pamela Adlon, un peu comme Louis C.K. avec Louie. Le premier épisode de Better Things est appelé Sam, comme le nom de l’héroïne de la série incarnée par Pamela Adlon. La série passe de scènes en scènes, suivant les aventures de Sam au travers d’une journée, sans pour autant tomber dans la narration filiforme de beaucoup de comédies du genre. Better Things choisit donc de nous raconter une chronique de vie, passant d’histoires en histoires sans jamais nous donner l’impression que le but ici est d’avoir une thématique donnée à chaque épisode. Cela promet donc de se suivre d’épisodes en épisodes, tout en restant attaché aux thématiques fortes de la maternité. De plus, on sent la série travaillée alors que l’ensemble paraît particulièrement riche en intrigues et en strates différentes. Ce n’est pas une série qui nous balance des tas de trucs, juste une série qui raconte la vie d’une femme qui tente d’élever ses trois enfants… toute seule. C’est très joli, très soigné, très écrit aussi. On retrouve alors le talent de Pamela Adlon qui a déjà écrit de très jolis épisodes de Louie auparavant.

Le quotidien d'une actrice qui élève seule ses trois enfants.

On sent que la série cherche rapidement à nous plonger dans l’environnement de son personnage, comme lors de la séquence au téléphone par exemple. On ne sait pas qui est de l’autre côté du fil mais l’on devine très facilement. C’est comme si l’on suivait l’histoire de ce personnage et que l’on prenait une conversation au hasard. Je pense que Better Things fonctionne justement car elle sait d’où elle part et ce qu’elle veut raconter sans avoir besoin de passer par tout le processus de présentation de chacun des personnages qui au fil des années peut devenir redondant. Better Things joue donc sur notre connaissance du genre pour imaginer tout ce qu’il y a derrière et ce que chaque chose implique. On en apprend sur la vie de cette femme, mais j’aime bien que la série cherche à nous faire plus ou moins deviner aussi ce qui se passe. La série a un ton et un point de vue particulier qui sort des sentiers battus. C’est parfois un peu déconnecté et les dialogues ne sont pas toujours cohérents dans le sens où Better Things ne forme pas un tout mais un ensemble de petites choses qui s’imbriquent les unes dans les autres.

L’assurance que la série gagne tout au long de l’épisode, c’est aussi celle du téléspectateur. Dès la scène d’ouverture de ce premier épisode, on comprend que l’on n’est pas face à une comédie classique ou en tout cas pas face à quelque chose que l’on a l’impression de connaître et/ou de maîtriser complètement. Better Things n’est pas la version féminine de Louie et pourtant les deux créateurs de Better Things partagent le même amour pour le personnage de Louis dans Louie et cela s’est ressenti au fil des années. L’échange avec Constance Zimmer par exemple est important et permet aussi de mieux placer le personnage de Sam au milieu de l’histoire qu’elle compte nous raconter tout au long de la saison. La scène d’audition est importante car elle ne cherche pas à ressembler à une introduction de la vie professionnelle de Sam, mais à raconter un peu plus de la vie (pas toujours rose) de Sam au travers du prisme de cette audition. Et tout au long de ce premier épisode, Better Things enchaîne ce genre de scènes toutes plus inspirées les unes que les autres. Better Things est donc une comédie dramatique rafraîchissante qui fait du bien. Cela fait en plus de ça plaisir de retrouver Pamela Adlon car cette dernière me manquait énormément.

Note : 8.5/10. En bref, une introduction intelligente et soignée pour une série qui fait de belles promesses.

Commenter cet article