Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : BrainDead. Saison 1. Episode 11.

5 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #BrainDead

Critiques Séries : BrainDead. Saison 1. Episode 11.

BrainDead // Saison 1. Episode 11. Six Points on the New Congressional Budget : The False Dichotomy of Austerity vs. Expansionary Policies.


Alors que l’on s’approche à grands pas (ou grandes pattes) de la fin de la saison 1 de BrainDead, la série continue d’accélérer les choses. Cette histoire de budget est assez intéressant mine de rien et plutôt fun. Cela permet de redonner un peu de piment à une histoire qui en manquait légèrement. Le fait est que BrainDead délivre ici l’un de ses meilleurs épisodes. Il était temps. Depuis l’épisode où Laurel était proche de la contamination, je pensais que BrainDead allait avoir énormément de mal à se relever. En effet, l’épisode de la contamination de Laurel était jusque là le meilleur de la série, ce qui a suivi par la suite n’était pas aussi prenant. Du coup, « Six Points… » nous remet dans le bain à sa façon et Gareth est en plus de ça dans toute l’histoire. Gareth avait besoin de savoir et ce qu’il va voir va à la fois le dégoûter et lui permettre de se rendre compte que Laurel ne disait pas des bêtises. La séquence est assez drôle tout ce qui va se suivre l’était tout autant. Red de son côté continue d’être la « reine » de tous les infectés. Je me demande vraiment ce que BrainDead compte faire de la suite de cette aventure. S’il y a bien quelque chose qui est plutôt fun dans tout ça c’est le fait que Red est capable de tout. Et surtout, il reste encore plus malin que Laurel, Gareth et cie. Red a bien compris que Laurel était une menace pour lui.

Il l’a bien compris et plus de ça il s’en amuse plutôt bien. Surtout face à Laurel quand il lui dit vouloir se débarrasser d’elle. Le truc c’est que Red va découvrir les alliés de Laurel dans cette histoire de combat contre les infectés quand ils vont tous tenter d’éliminer la « reine » en l’écrasant comme une vulgaire mouche avec un magazine. La séquence d’action (on peut parler de scène d’action) est donc assez fun et libère réellement la série en accélérant la dynamique et l’évolution de l’histoire. Ce que j’ai parfois un peu de mal à cerner c’est pourquoi Red n’a pas réussi à se débarrasser plus facilement de Laurel. Est-ce à cause de sa relation avec Gareth ? Je me demande si au fond Red ne cherche pas à convertir Gareth à sa cause, car il sait pertinemment que ce que Gareth peut apporter sur la table est important. L’histoire reste donc toujours aussi farfelue mais les personnages sont utilisés de façon intelligente. Les dialogues sont quant à eux assez funs et le rythme est beaucoup mieux géré. « Six Points… » arrive à points nommés alors que la saison s’arrête très prochainement (et que ce sera probablement aussi la fin de la série vu les audiences catastrophiques qu’enregistre BrainDead depuis le début).

Note : 8/10. En bref, on découvre une BrainDead efficace comme il fallait que cela soit dès le début.

Commenter cet article