Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fear The Walking Dead. Saison 2. Episode 10.

5 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fear the Walking Dead

Critiques Séries : Fear The Walking Dead. Saison 2. Episode 10.

Fear the Walking Dead // Saison 2. Episode 10. Do Not Disturb.


De la tension s’installe dans les dix dernières minutes d’un épisode qui a mis du temps à décoller. Au départ c’est aussi passionnant que la première partie de la saison 2 de The Walking Dead et puis tout d’un coup cela prend un petit sursaut d’intérêt. Cet épisode ne change pas trop le problème de dynamique qu’il y a cette année au travers des personnages. L’histoire de la ferme dans la seconde partie de l’épisode et de la découverte qu’ils vont faire (et des conséquences que cela peut avoir : la mort du propriétaire) c’est énormément de temps pour peu de choses. L’épisode erre dans un premier temps avec ses personnages en vadrouille à la recherche d’un endroit, d’un groupe de gens. Dans un sens, Travis est presque le Rick de Fear the Walking Dead sauf qu’il n’a pas vraiment la même étoffe de héros que Rick Grimes. Et c’est dommage car encore une fois la série s’égare et part dans tous les sens. S’il y a bien quelque chose que j’ai apprécié à côté de tout cela c’est bien ce qui se passe dans ce complexe hôtelier. La série remet le zombie en marche et au centre de l’histoire avec des séquences où la tension est plutôt bien gérée. C’est donc avec une sorte de huis clos que cet épisode trouve encore une fois tout son intérêt. A chaque fois que Fear the Walking Dead joue cette carte, généralement c’est plus ou moins une réussite.

Sauf que ce n’est pas suffisant bien entendu. Il faut quelque chose derrière pour tenir le fun et donner envie de poursuivre l’aventure au delà. Sincèrement, mis à part le cliffangher dans l’hôtel, il n’y a pas grand chose qui me passionne tant que ça. Et ce n’est pas un meurtre qui va changer grand chose. Travis pense qu’éloigner son fils et le mettre dans une sorte d’isolation pourrait permettre de faire une sorte de cure de désintox et lui permettre de ne pas faire de mal à qui que ce soit sauf que Chris est déjà trop dans cette dynamique là. Il est adepte de la violence, il se dit même bon à ce genre de choses et il va jusqu’à tendre la main à son père juste après avoir tué quelqu’un qui protégeait juste son lieu de vie. Travis va répondre tout de même à son fils en lui disant être inquiet de l’état de Chris et du fait qu’il soit bon à tuer des gens. C’est compliqué mais la relation entre le père et fils est pour le moment un peu lourdingue. Ce n’est pas suffisamment bien amené pour être aussi passionnant que cela ne devrait probablement l’être. C’est dommage et c’est bien là que Fear the Walking Dead échoue littéralement. Je pense que la série a encore des efforts à faire afin de ressembler à quelque chose de beaucoup plus passionnant. Il y a de bons trucs mais comme tous les bons trucs sont souvent contrebalancés par des mauvais… c’est un semi-échec.

Note : 4/10. En bref, encore un semi-échec pour Fear the Walking Dead.

Commenter cet article