Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 2.

30 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 2.

How to Get Away with Murder // Saison 3. Episode 2. There Are Worse Things Than Murder.


Ce que j’aime quand How to Get Away with Murder est excellente. Car la série a des capacités, qu’elle démontre ici de façon brillante. Le premier épisode de la saison pataugeait un peu dans la gadoue, comme si finalement How to Get Away with Murder ne savait pas trop dans quelle direction aller. Cet épisode est parfait, du début à la fin. C’est assez étrange car finalement tout fonctionne, rien ne part en sucette. C’est tout ce qu’il me fallait pour me réimpliquer dans une série qui n’a de cesse de me séparer d’elle à cause de choix narratifs assez souvent douteux. L’histoire d’Irene Crawley est clairement là pour créer une certaine forme de miroir. Cela permet encore une fois à Annalise de sortir du bocal dans lequel la série adore la mettre. L’histoire est touchante mine de rien et la série parvient à nous impliquer intelligemment dans cette histoire. L’écriture fait beaucoup de choses dans cette série et le scénariste ici a su compiler tous les éléments qui ont toujours réussi à la série sans pour autant en faire des caisses. Même le cliffangher sait rester à sa place, sobre et nous donner envie de revenir sans partir dans des élucubrations étranges qui donnent l’impression que ce cliffangher est uniquement là car il fallait un cliffangher. C’est un peu ce qui est arrivé dans l’épisode précédent.

Le fait que cet épisode donne de la place au cas de la semaine, lui laisse de quoi injecter de l’émotion et des choses plus nuancées dans la narration. Par ailleurs, cet épisode est aussi un peu celui de Connor. Après la rupture de la fin de l’épisode précédent, How to Get Away with Murder se devait de donner une occasion au personnage pour faire des choses différentes. Connor est au sommet de sa forme lui aussi, alors que le script lui donne une place différente de celle qu’il a pour habitude d’occuper. Les émotions du personnage se font ressentir tout au long de l’épisode : que cela soit son sentiment d’insécurité dans sa vie personnelle qui se retrouve noyé avec les problèmes de sa vie professionnelle. C’est toujours fascinant de voir une série comme How to Get Away with Murder plonger la tête la première dans l’émotion. Car c’est justement ce qui fait le succès de cette série. C’est dans ce genre de moments que je m’attache à Murder, que j’ai hâte de revenir chaque semaine même si la semaine suivante sera peut-être décevante. Annalise apparaît ici comme un personnage important ici, comme une voix off qui vient nous susurrer à l’oreille des mots doux. How to Get Away with Murder renoue donc ici avec ce qui se fait de mieux chez Shondaland, en espérant que cela tienne la route sur la longueur.

Note : 10/10. En bref, rien à redire.

Commenter cet article

johan 03/10/2016 19:22

Je suis tout a fait d'accord avec toi sur cet épisode, bien mieux que le premier, un peu brouillon, chargé de choses pas vraiment palpitantes. Avec celui-ci on rentre dans le vif du sujet et évidemment, beaucoup de questions sont posées sans qu'on ai aucun élément de réponse, ou pratiquement aucun. Et le cas de la semaine était très touchant. Bref, je recommence a accrocher :p