Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Motherland. Saison 1. Pilot (UK).

7 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Motherland

Critiques Séries : Motherland. Saison 1. Pilot (UK).

Motherland // Saison 1. Episode 1. Pilot.


BBC Two continue son incursion dans le monde des comédies cette année avec cette fois-ci une sitcom sur le fait d’être mère. Sauf que cela semble être la comédie dramatique qu’il ne faut absolument pas montrer à une femme qui vient de devenir mère. Ce serait un cadeau empoisonné. Au départ je pensais que c’était une comédie, que j’allais rire des tribulations d’une mère de famille et puis une fois le premier épisode terminé, ce n’est pas vraiment une série lumineuse. Il y a certes des tas d’éléments de comédie qui ont su me faire rire mais globalement la série reste assez terrifiante dans sa façon de parler de la « motherhood ». Disons que c’est une série qui parle de la difficulté d’être une mère et de ce qui va avec : que cela soit courir pour amener son enfant à l’école, la dépendance à l’alcool, les groupes de mères qui s’écharpent et se moquent les uns des autres, etc. Tout cela fait un constat sur le monde actuel des mères de famille. L’épisode est aussi bourré de bonnes répliques et de punchlines qui donnent clairement le ton. Motherland n’est pas forcément là que pour déprimer les téléspectateur dans le sens où il y a aussi largement de quoi rire.

Les histoires de mères de la classe moyenne.

L’épisode s’ouvre sur Julia (incarnée par Anna Maxwell Martin) qui amène ses enfants à l’école, un oeil sur le téléphone et l’autre sur les jouets de ses enfants. Ce qui laisse à la jeune mère aucun de ses yeux sur la route. Je pense qu’au fond être mère ce n’est pas facile et Motherland tente de nous faire ressentir ce stress tout en restant une comédie. On se rend compte compte que les tribulations de la parentalité moderne est quelque chose de fertile pour le monde des séries et notamment Motherland. La série utilise l’ensemble de façon assez intelligente et donne envie de suivre toute une saison d’aventures pas toujours roses mais drôles. Sharon Horgan (Catastrophe) et Graham Linehan ont su mixer ce qui fonctionne actuellement dans le monde des comédies dramatiques en ajoutant un brin d’humour absurde façon Monty Python. Il y a des trucs un peu surréalistes dans cette série mais c’est aussi ce qui fait son intérêt à mon goût. Sans ça, Motherland serait un portrait beaucoup trop déprimant à mon goût. Anna Maxwell Martin est en plus de ça parfaite dans le rôle de Julia, qui est notre porte d’entrée dans le monde de cette série.

Note : 7/10. En bref, une jolie comédie dramatique.

Commenter cet article