Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Narcos. Saison 2. Episodes 5 et 6.

13 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Narcos

Critiques Séries : Narcos. Saison 2. Episodes 5 et 6.

Narcos // Saison 2. Episodes 5 et 6. The Enemies of My Enemy / Los Pepes.


Alors que la saison 2 de Narcos arrive à la fin de sa première partie, les choses commencent à évoluer d’autant plus rapidement. Il y a de nombreuses scènes d’action dans ces deux épisodes et plus particulièrement « Los Pepes » qui se concentre sur un fait historique connu de l’histoire de Pablo Escobar. Les fameux « los pepes » est un angle narratif intéressant qui permet de donner le rythme dès le début de l’épisode à coup d’images filmés pour la série et d’images d’archives (notamment de journaux de l’époque). « The Enemies of my Enemy » a également un avantage, celui de ralentir les recherches pour Pablo Escobar. La série avait besoin de se concentrer sur certaines choses avant de s’engager dans la seconde partie de la saison et c’est pour cela que j’apprécie. Mais « Los Pepes » ne ralenti pas vraiment le rythme alors que l’on passe d’une séquence avec une bombe dans une soirée d’anniversaire ou encore un virulent échange de tir pour conclure l’épisode filmé de façon tellement efficace que l’on ressent une fois de plus le danger pour Pablo. Car c’est à ce moment là que des gens pénètrent chez lui, dans sa propre planque, afin de venir le descendre.

L’insécurité règne autour de Pablo Escobar et la grande question est donc de savoir quand est-ce que quelqu’un va lui tomber dessus. Je ne connais pas toute l’histoire de Pablo, donc je ne sais pas vraiment comment cela se termine si ce n’est avec sa mort. Pour en revenir à ces deux épisodes, le retour de Connie à la fin de l’épisode 2.04 était un choix intéressant. Disons que c’était une idée que Narcos pouvait exploiter dès l’épisode 2.05 avec un fort potentiel. C’est plus ou moins ce qui va se passer d’ailleurs, pour notre plus grand plaisir. Narcos continue de travailler afin d’équilibrer ses personnages et son histoire de façon légèrement différente. La série replace d’ailleurs aussi Steve Murphy un peu plus au coeur de l’action ce qui est plus appréciable que jamais. Cela fait vraiment plaisir que Murphy reprenne du poil de la bête car j’avais l’impression que le personnage, pourtant nos yeux et nos oreilles dans Narcos, semblait disparaître à petit feu. J’ai bien conscience du fait que Pablo est plus intéressant cette année pour la simple et bonne raison qu’il s’approche rapidement de sa date de péremption. Dommage que la recherche d’un nouveau leader pour Search Bloc ne soit pas aussi palpitante que prévu. Pourtant, Narcos avait largement de quoi faire.

Le petit nouveau, le colonel Hugo Martinez, reprend le boulot en main sans nécessairement l’avoir voulu. Mais c’est surtout car son fils, jeune bleu, a rejoint Search Bloc contre l’avis de son père. C’est donc une nouvelle histoire familiale que Narcos tente de nous compter, difficilement. Rien de bien palpitant de ce point de vue là alors que Narcos se cherche. Fort heureusement, Pena et sa quête pour faire tomber Escobar est en train de lui faire prendre un chemin sinueux. « Los Pepes » change clairement la donne alors que la série montre enfin les faiblesses et les limites de Pablo Escobar. Ce dernier a beau être un nom important, dans le crime organisé en Colombie, il n’est plus la figure qu’il était autrefois. Pablo est en train de transformer petit à petit son pays en un cimetière géant à la recherche de tous les gens qu’il pense lui devoir quelque chose. Dans la prestation de Wagner Moura il y a des tas de nuances sur l’histoire d’un homme qui poursuit tout ce qui pourrait l’aider à combler un manque dans le pays qui l’a vu naître et qui ne lui a pas donné plus jeune. Au fond, Narcos et surtout Pablo est à la poursuite d’une chose : que tout et tout le monde s’agenouille devant lui pour écouter et satisfaire ses désirs. Sauf que le monde ne fonctionne pas comme ça.

Quoi qu’il en soit, Narcos dépeint le personnage de façon intelligente et c’est tout ce que j’attendais de sa part. La série s’amuse encore et encore délivrant alors deux épisodes différents, mais intéressants pour des raisons qui leurs sont propres. L’assaut commando est l’une des meilleures scènes de la saison, tant pour ce que cela implique dans l’histoire que pour le reste.

Note : 6.5/10 et 9/10. En bref, du meilleur Narcos elle est capable.

Commenter cet article

Nikita007 15/09/2016 07:01

“du meilleur Narcos elle est capable“. Tu te prends pour Maître Yoda