Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Quarry. Saison 1. Pilot.

11 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Quarry

Critiques Séries : Quarry. Saison 1. Pilot.

Quarry // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Quarry c’est la toute nouvelle série de Cinemax avec en star Logan Marshall-Green que tous les fans de Newport Beach pourraient reconnaître étant donné qu’il y incarnait le frère du personnage de Ben Mackenzie. Créée par Michel D. Fuller (Rectify) et Graham Gordy (Rectify, Love Gourou), Quarry est très différente de ce que j’avais imaginé voir. Inspirée du genre du pulp fiction, Quarry adopte aussi le rythme de Rectify et sa façon de faire avancer les personnages et l’histoire dans la lenteur. Basée sur la série de romans de Max Allan Collins « Road to Perdition », Quarry est donc une série qui ne part pas de zéro. Nous sommes en 1972 à Memphis et l’on suit l’histoire du marine Mac Conway incarné par Logan Marshall Green alors qu’il revient sur le sol américain après son second service au Vietnam. Incapable de se remettre de ce qu’il a vu et de se plonger à nouveau dans une vie normale, il attire l’attention du mystérieux Broker incarné par Peter Mullan, qui cherche à ajouter Mac à son portfolio de tueurs à gage. Au début résistant, Mac va se retrouver rapidement impliquer dans la vie de tueur à gage.

Dans les années 70, un tireur de la Marine de retour de la guerre du Vietnam se retrouve rejeté par sa famille et ses amis et diabolisé par le public et les médias. Désenchanté, il est recruté dans un réseau de criminels chargés de nettoyer les rives du Mississippi...

L’histoire a besoin d’un peu de piquant c’est auprès de son ancien camarade de guerre Art (Jamie Hector) et sa femme Joni (Jodi Balfour) qu’il va trouver une source importante pour la suite de Quarry. Avec un côté pulp fiction et d’autres influences en tout genre, ce premier épisode parvient à nous introduire de façon assez intelligente à l’univers de Quarry. On retrouve des éléments de Rectify pour laquelle les deux créateurs de Quarry ont travaillé. C’est une série qui se veut à la fois d’action et d’introspection. On se concentre donc sur l’histoire du personnage en plus de se concentrer sur d’autres choses tout aussi intéressantes. Dans ce premier épisode, l’équilibre entre action et intimisme n’est pas encore totalement définit mais l’on sent que Quarry veut aller beaucoup plus loin. L’action est suffisante pour le moment alors que l’on n’est qu’au début de l’histoire de Mac le tueur à gage. Afin de remplir le reste du temps, Quarry préfère les séquences contemplatives, ce qui est presque l’anti-thèse des séries de Cinemax habituelles qui préfèrent plonger au coeur de l’action directement plutôt que de contempler les personnages faire des choses ici et là. Pour le moment, Quarry ne s’en sort donc pas trop mal et fait même écho un peu à Justified.

Logan Marshall Green s’est en tout cas trouvé ici un rôle à sa mesure. Il est parfait dans cet homme un peu bourru, qui a vécu des tas de choses dans sa vie (et surtout sur le terrain) et qui cherche difficilement à se reconstruire. Je ne sais pas comment l’acteur va évoluer mais quoi qu’il en soit, le casting de la série est globalement assez réussi. On a envie de voir chacun d’eux évoluer plus loin alors que l’étau promet de se resserrer dans les prochains épisodes. La série est aussi très forte pour nous laisser imaginer que tout ce que l’on voit est réaliste. Je dirais que c’est plutôt important dans son ensemble et que cela fonctionne plutôt bien. J’ai désormais envie de voir ce que cela pourrait bien donner par la suite, surtout par curiosité.

Note : 7/10. En bref, un joli premier épisode léché et intéressant qui inverse un peu la dynamique de la plupart des séries de Cinemax. Vivifiant.

Commenter cet article