Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Queen of the South. Saison 1. Episodes 10 et 11.

6 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Queen of the South

Critiques Séries : Queen of the South. Saison 1. Episodes 10 et 11.

Queen of the South // Saison 1. Episodes 10 et 11. Etta ‘Cosa’ Que Es Nuestra / Punto Sin Retorno.


Rien ne se passe comme prévu dans Queen of the South mais ce n’est pas nouveau. La série est assez forte pour prendre la tangente dès qu’il faut et nous surprendre. De ce fait, les personnages évoluent toujours dans une direction que l’on n’attend pas nécessairement. Dans l’épisode 1.10, Teresa et Camila se retrouvent dans deux aventures complètement différentes. Camila retour à Mexico quand Epifanio jure que sa vie est en danger après tout cette histoire avec Birdman. La façon dont l’histoire de Camila évolue dans Queen of the South est tout de même très différente ce que j’avais imaginé, en grande partie car je pensais qu’au départ Queen of the South était la série de Teresa. J’en avais déjà parlé avec les deux épisodes précédents et cela se ressent d’autant plus ici alors que l’on s’approche petit à petit de la fin de la saison. Epifanio est un homme très différent lui aussi mais tous les hommes dans cette série sont un peu différent des femmes. Disons qu’ils n’ont pas les mêmes buts et surtout pas la même place. Oui, Epifanio aime contrôler les choses et il peut aussi être arrogant à certains moments mais il aime Camila. Cela change des séries où les femmes sont celles qui aiment et donc qui suivent alors que Queen of the South choisit de raconter l’histoire d’un point de vue légèrement différent.

Teresa de son côté se retrouve dans des situations différentes. Les jours du personnage sont compté mais c’est ce qui rend le tout assez drôle finalement. Je ne m’attendais pas à ce que cela évolue de cette façon et surtout à ce que Teresa reprenne en main son personnage et donc son histoire dans la série. Cela change de ce que l’on avait pu voir jusque là. Teresa est de toute façon une femme qui a besoin de toute cette adrénaline pour survivre. C’est pour cela que je l’apprécie et qu’elle fait évoluer la série dans la bonne direction. Maintenant que James sait pour Brenda et Tony, il a de quoi faire chanter Teresa mais le truc c’est que Teresa sait que James a menti à Camila au sujet de Maria. Les mensonges, la façon dont la situation se retourne, etc. c’est typique de ce que la série aime faire et ce dont elle est capable. Dans « Point sans retour » ou plutôt « Punto Sin Retorno », Birdman choisit enfin de faire bouger les choses même si tout ne s’est pas avéré aussi plaisant que cela aurait dû l’être. Peut-être est-ce parce que je pensais que Camila l’aurait tué elle-même. Je préfère voir Camila prendre les choses en main, cela a plus de mérite que ce que l’on voit actuellement dans la série. L’histoire de Camila et du cartel Jimenez s’avère être une bonne surprise pour contrebalancer les déceptions.

C’est étrange avec Queen of the South car je suis d’un côté déçu de la façon dont la série évolue et à d’autres moments je suis fasciné par sa capacité à prendre les devants et donc à sortir du lot. Camila qui fait des alliances avec les ennemis permet à la série de partir dans de nouvelles directions, en plus du fait que Teresa sait elle aussi très bien dans quoi elle est embarquée et ce qu’il faut faire pour plus ou moins s’en sortir. Teresa et Brenda ont une relation qui change un peu de ce que l’on avait vu au début de la saison. Il y a donc des séquences assez efficaces en termes d’action et de suspense. Queen of the South aime créé une ambiance propice à ce genre de choses et le résultat me plaît. Alors qu’il ne reste que deux épisodes après ces deux-ci, je me demande ce que la série a encore en stock pour nous. Si l’on peut déjà faire des prédictions sur la fin de la saison, j’apprécie toujours les bonnes surprises. Vargas de son côté m’amuse. La séquence de son discours face caméra réalisée en parallèle de cet incendie nous permet de nous rendre encore une fois compte qu’il est difficile de changer quelque chose qui ne peut pas vraiment être changé. Finalement, Queen of the South est encore capable de nous maintenir captifs devant cette histoire qui n’est pas toujours satisfaisante mais j’ai hâte de voir la suite.

Note : 7/10. En bref, deux épisodes menés tambour battant avec de bonnes surprises dedans.

Commenter cet article