Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 4. Episodes 10 et 11.

12 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ray Donovan

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 4. Episodes 10 et 11.

Ray Donovan // Saison 4. Episodes 10 et 11. Lake Hollywood / Chinese Algebra.


Cette saison 4 de Ray Donovan est une catastrophe jusqu’au bout et rien ne semble pouvoir la sortir du merdier dans laquelle elle s’est embourbée. C’est dommage car j’aime beaucoup Ray Donovan et j’adore le personnage de Ray. Cette série a su raconter quelque chose de fort avec des personnages au caractère bien défini mais cette année, tout est parti en sucette. Malgré les bonnes perspectives autour de la rivalité russe et des menaces qui planent sur la tête de Ray, l’ensemble a eu énormément de mal à se renouveler. Mais pourquoi tout est en train de mal tourner pour la série qui autrefois savait me captiver d’épisodes en épisodes ? Je ne sais pas vraiment. « Lake Hollywood » par exemple se concentre en partie sur Hector et Marisol, autrement dis des personnages qui n’ont jamais su se faire une vraie place dans cet univers. Quand Hector tue Marisol, le sentiment de déception est d’autant plus grand. Pourquoi nous avoir pondu autant d’épisodes sur ces deux personnages si ce n’est pas pour en faire quelque chose de véritablement intéressant. Car sincèrement, je ne retiens rien de spécial de toute cette histoire. Je suis cependant content que Ray Donovan fasse disparaître une partie des mauvaises histoires de la saison avant le final qui arrive la semaine prochaine. En donnant tant de temps à ces deux personnages, cela a en grande partie ruiné « Lake Hollywood » et l’intérêt que j’aurais aimé avoir pour cet épisode.

Je reste persuadé que Ray Donovan cache toujours très bien son jeu et que la série a énormément de potentiel mais elle ne l’exploite pas de façon judicieuse. Fort heureusement pour nous que Ray est dans les parages. Liev Schreiber est toujours au top de sa forme et c’est aussi pour cela que les bons téléspectateurs de Ray Donovan restent pendus aux aventures du héros. Pourtant, Ray est un peu trop rangé dans une case alors qu’est sensé se préparer la fin de la saison. J’aurais adoré quelques bonnes surprises mais il n’en est rien, Ray Donovan ne semble pas encline à nous en offre. Après l’épisode 4.09, je pensais vraiment voir Ray Donovan revenir ses premiers amours et donc redevenir la série passionnante que j’ai adoré pendant trois saisons. Mais non, après toute l’histoire de Dimitri et des russes, la série sembler se calmer d’un coup pour reprendre petit à petit. Je me demande si les scénaristes ont suffisamment d’idées car cela nous donne l’impression qu’au contraire ils n’ont pas suffisamment de matière et font donc tout trainer… trop longtemps. Avec un manque cruel de surprises et des personnages assez filiformes, Ray reste donc le seul intérêt de Ray Donovan.

Ne parlons même pas de Mickey. Ce dernier m’irrite depuis pas mal de temps et j’aurais adoré qu’il meurt l’an dernier. C’était le bon moment pour lui. Mais Ray Donovan part un peu dans tous les sens là aussi, errant avec le personnage. Mickey n’a pas vraiment de direction et la saison ne sait pas quoi faire de lui. On a l’impression qu’il a passé son temps d’un point A à un point B, puis un point C etc. Rien de neuf en somme. Il s’est contenté de naviguer de lieux en lieux et l’intérêt que le personnage a pu avoir est en train de disparaître complètement. Même s’il est inclus aux intrigues des autres Donovan par moment, ce n’est pas suffisant à mon goût. Ce que l’on sait en tout cas c’est que si Dimitri voulait Ray mort, cela aurait été fait depuis un bout de temps. Donc Dimitri veut Ray pour quelque chose. Et ce n’est sûrement pas son cerveau. Du coup, Ray Donovan tente encore une fois de faire mijoter une tambouille pas toujours très digeste. C’est dommage car je pense que la série pourrait justement être beaucoup plus passionnante si elle prenait réellement le téléspectateur de court. Mais non il ne se passe rien de tout ça, elle continue d’être dans sa mécanique pompeuse aux surprises qui viennent à manquer cruellement. On a besoin de retrouver le Ray Donovan d’antan et rapidement !

Note : 4/10. En bref, une fin de saison qui se profile assez mal pour le moment.

Commenter cet article