Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Place. Saison 1. Pilot & Episode 2.

20 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Place

Critiques Séries : The Good Place. Saison 1. Pilot & Episode 2.

The Good Place // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Flying.


The Good Place c’est un peu comme si Kurt Fuller avait rencontré Dan Fogelman. Michael Schur, créateur de Brooklyn Nine-Nine et Parks & Recreation tente avec cette comédie un style totalement différent. Il y a dans cette comédie beaucoup de choses enchanteresses. C’est drôle et en plus de ça c’est original et différent de ce que l’on voit généralement fleurir dans le monde des comédies sur les networks. Michael Schur continue d’être un créateur efficace en matières de comédies. Il faut bien avouer aussi que le casting est parfait. Kristen Bell (Veronica Mars) est parfaite dans le rôle de Eleanor Shellstrop, cette jeune femme qui se retrouve à Good Place alors qu’au fond elle est loin d’être un modèle de bonté dans sa vie d’avant. Mais c’est aussi pour cela que ce personnage est drôle, ne serait-ce que lorsqu’elle prononce tout un tas d’insultes qui sont reformulées comme What the fuck en What the fork. C’est une façon assez drôle de s’amuser de la censure des gros mots en télévision. Elle se retrouve aux côtés de Ted Danson (Les Experts) qui trouve ici un rôle à la hauteur de son talent. Cela reste un bon comique et il se trouve ici un personnage qu’il incarne avec du coeur et pas mal de dérision.

Après avoir été percutée et tuée par un semi-remorque transportant des produits pour les problèmes d'érection, une jeune femme prénommée Eleanor se réveille dans ce qui semble être la vie après la mort. Lorsque son mentor Michael lui apprend qu'elle est au "bon endroit" compte tenu ses bonnes actions, elle réalise qu'une erreur a été commise et qu'elle a été confondue avec quelqu'un d'autre. Coincée dans un monde où personne ne jure ou ne boit de l'alcool à outrance, Eleanor va devoir travailler sur elle-même afin de devenir une meilleure personne si elle souhaite conserver sa place dans l'au-delà.

La vision de Michael Schur de l’après-vie présentée ici dans ces deux premiers épisodes est une mine d’or comique. Le lieu déjà est terriblement drôle en soi. Inspiré de choses apaisantes et colorées, on a l’impression parfois de retrouver Pushing Daisies, la série de Kurt Fuller (ABC). Mais ce n’est pas la seule série de Kurt Fuller qui aurait pu inspirer Michael Schur dans le sens où chez l’héroïne on retrouve énormément du cynisme de l’héroïne de Dead Like Me. Cette fascination pour la mort et ce qu’il y a après, est une obsession que Kurt Fuller a déjà mis en scène plusieurs fois dans ses séries. Michael Schur se lance alors dans une aventure qu’il n’était pas simple de réussir. Il y a des délires comme celui sur fond de « Break Free » d’Ariana Grande. On reconnaît aussi l’humour de Schur parmi d’autres. Ses références sont là et c’est justement ce qui permet d’éviter à The Good Place de ressembler à tout ce que l’on a l’impression de voir ailleurs. Il n’y a pas vraiment de code moral alors que tout semble permis. La série est capable de passer d’un truc à un autre à sa façon et c’est justement ça qui fait son intérêt ici.

Kristen Bell apparaît comme une vraie lumière au coeur de The Good Place. La série sait réellement que faire de l’actrice et de son personnage pour en exploiter le meilleur. Je pense d’ailleurs que cette comédie ne fonctionnerait pas sans elle. Elle est parfaite en Eleanor et je dirais même que c’est son meilleur rôle depuis celui de Veronica Mars. Eleanor est de toute façon le genre de personnage qui liste le fil Instagram de Kendall Jenner comme son livre préféré donc rien qu’avec quelque chose de ce genre là, on est sûr de rire. La supposée âme soeur d’Eleanor, Chidi, est incarnée par un William Jackson Harper plutôt bon dans son rôle lui aussi. Il permet de tempérer l’héroïne et d’apporter un peu d’apaisement afin d’éviter de voir Eleanor trop hystérique. C’est un catalyseur, comme Ben pouvait l’être pour Leslie dans Parks & Recreation.

Note : 7.5/10. En bref, une bien jolie comédie se dessine.

Commenter cet article

Ben 23/09/2016 14:00

Non mais la scene ou on lui presente sa maison rikiki mors qu il y a un immense palace a cote m a fait hurler de rire

Gleek 21/09/2016 00:59

Très bonne critique!
J'attendais cette série avec impatience et je ne suis pas déçu! Bien au contraire, Kristen Bell brille et excelle et ces deux premiers épisodes sont prometteurs pour les prochains épisodes
Cependant, j'ai quelques réserves sur le potentiel de la série sur le long terme mais pr un pilot, il était très efficace!