Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Jim Gaffigan Show. Saison 2. BILAN.

1 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Jim Gaffigan Show

Critiques Séries : The Jim Gaffigan Show. Saison 2. BILAN.

The Jim Gaffigan Show // Saison 2. 12 épisodes.
BILAN


Fraîchement annulée par TV Land après 2 saisons, The Jim Gaffigan Show méritait de vivre un peu plus longtemps. Pourtant, c’est Jim Gaffigan lui-même qui a décidé de l’arrêt de la série. Cette décision surprenante laisse derrière elle une certaine forme d’amertume. Cette charmante comédie qui ne casse pas trois pattes à un canard avait un ton particulier qui manque encore un peu actuellement dans le monde des séries. Après l’annulation de Maron et désormais celle de The Jim Gaffigan Show, les séries avec des stars du stand-up qui mettent en scène une version plus ou moins réelle d’eux-même ne semble plus trouver recette. Cette comédie était semi-autobiographique et mettait en scène une partie de la famille du comédien. La co-créatrice de la série n’est d’ailleurs autre que sa femme, Jeannie Gaffigan. Le couple a créé cette série et en a co-signé tous les scénarios depuis le début en s’inspirant de leur propre vie. La saison 2 trouve de jolis séquences afin de rappeler à n’importe qui ce qu’est la vie de tous les jours. Ce qui a probablement le plus compliqué la série est de s’occuper de cinq enfants. Cela demande du temps et même si je comprends la décision, je n’avais pas envie de dire au revoir à The Jim Gaffigan Show. Comme on dit, les meilleures blagues sont bien souvent les plus courtes.

Au travers de cette saison, les tribulations de Jim continuent de délivrer de belles et bonnes surprises. Certains épisodes sont même des pépites du genre, démontrant qu’il est encore possible de faire des choses originales avec un ton si particulier. Les deux premiers épisodes de la saison étaient déjà de bons exemples. Notamment « The Trial » (2.02) qui est probablement l’un de mes épisodes préférés de la saison. Il y a ici une vraie envie de se moquer du système tout en racontant une histoire crédible. Pourtant, le point de départ était presque ridicule ou en tout cas ne sentait pas vraiment bon. C’est qu’à l’écran que la sauce prend. C’est comme faire une mayonnaise avec les bons ingrédients, il faut toujours que cela soit bien dosé afin de ne pas faire une mauvaise sauce. C’est donc toujours de cette façon là que The Jim Gaffigan Show tente de rester fidèle à elle-même. Grâce à son côté drôle, son côté bon enfant et assez touchant, on s’attache à cette (grande) fratrie que l’on suit dans leurs aventures quotidiens. Bien loin de Louie (ou même de Maron), The Jim Gaffigan Show était encore une autre façon de parler d’un genre à part entière. Alors que la comédie était l’une des bonnes surprises de la saison précédente, elle continue ici sur sa lancée grâce à une écriture toujours soignée qui permet de développer aussi les personnages.

Bien que The Jim Gaffigan Show puise dans les souvenirs du couple vedette, c’est quelque chose de différent qui en ressort alors qu’ils insèrent à certains moments une sorte de pamphlet qui parvient à moquer le système et la société. C’est ce côté satire sociale (que Louie avait déjà réussi à mettre en place à certains moments) qui est repris à certains moments et délivre alors de jolies surprises bien entretenues. J’avais peur que cette comédie familiale ne sache pas faire encore mieux cette année et par chance, elle a su rester fidèle à ses principes et poursuivre son bout de chemin. Je regrette cependant que cela se soit fait dans la plus grande intimité. En jouant cet esprit de miroir de la vraie vie de Jim Gaffigan, The Jim Gaffigan Show sort des sentiers battus et conserve une structure assez originale et détonnante. Ainsi, The Jim Gaffigan Show n’est pas une comédie familiale comme l’on a l’impression d’en voir des tas ces dernières années. Ce n’est pas non plus The Goldbergs (qui s’inspire aussi de la vraie vie d’un acteur et plus particulièrement de son enfance) ou encore Tout le monde Déteste Chris (qui s’inspirait de la jeunesse de Chris Rock) mais plutôt un savoureux mélange que l’on pourrait déguster un peu plus souvent.

Note : 7/10. En bref, une saison 2 délicieuse, comme la première.

Commenter cet article