Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Last Ship. Saison 3. Episodes 9, 10 et 11.

7 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Last Ship

Critiques Séries : The Last Ship. Saison 3. Episodes 9, 10 et 11.

The Last Ship // Saison 3. Episodes 9, 10 et 11. Paradise / Scuttle / Legacy.


Un virus mortel qui s’est répandu dans le monde entier a forcément créé des tensions entre les pays qui ont du mal à garder leur société à flot. Mais quand des gens supposés être des alliés se tombent dessus dans le but de protéger leurs propres intérêts, le destin de l’humanité est en danger. « Paradise » tente de faire les choses de façon sympathique avec une bonne séquence d’action en mer. On retrouve alors la référence de départ de The Last Ship : la bataille navale. C’est un peu différent en grandeur nature mais je dois avouer que j’ai beaucoup aimé la façon dont tout cela a évolué au travers de l’épisode. Je pense d’ailleurs que cet épisode est l’un des meilleurs de toute l’histoire de The Last Ship. Il n’y a pas de moments de répit et la série sait très bien comment s’y prendre pour nous divertir comme il se doit. Même au delà du divertissement, j’ai trouvé l’épisode suffisamment efficace d’un point de vue des relations entre les personnages pour développer un ensemble de choses. De plus, The Last Ship n’est pas que sur le bateau. Nous avons toujours les petites histoires du gouvernement et des grattes papiers qui fouinent parfois un peu trop. J’ai bien aimé le fait que l’on apprenne que le Président Peng est réellement là pour tenter de sauver son peuple et protéger son pays.

Cela change de ce que l’on avait vu du point de vue américain mine de rien. Si sur l’eau il se passe donc des tas de choses, il y a toujours cette conspiration qui en parallèle se trouve être bien plus palpitante que l’on ne pouvait l’imaginer au début de la saison. Disons qu’il a fallu près de huit épisodes pour que cette saison 3 de The Last Ship décolle réellement. On en avait réellement besoin. On passe des épisodes qui erraient un peu trop et ne décollaient jamais à quelque chose de beaucoup plus efficace. Depuis la mort du Président Michener, les choses vont de mal en pis sur le sol américain. Le Président Oliver est tellement naïf qu’il ne comprend pas du tout ce qui se passe dans la gestion de son propre pays, sans compter que l’absence de Tom et le côté vulnérable de Kara font qu’il manque un petit truc. « Scuttle » est à côté de ça un épisode d’un autre genre. En effet, cela ressemble énormément à l’histoire d’un coup d’Etat. La façon dont les évènements évoluent dans cet épisode laisse imaginer que The Last Ship est en train de muer en quelque chose de complètement différent. En faisant des changements drastiques avec les personnages et les intrigues, la série continue de sortir du lot. Elle nous fait des propositions sympathiques mais pas forcément exceptionnelles dans un sens. Sauf que ce n’est pas ce qu’il y a de plus important.

Après, The Last Ship n’oublie pas le petit message ultra patriotique avec Tom qui défend tous les membres du Nathan James et lui-même par la même occasion. C’est un peu too-much à mon goût mais bon, on doit comprendre que c’est comme ça que les choses se passent dans The Last Ship. Si par moment c’est un peu trop décousu et cela nous donne l’impression d’un cas de la semaine, ce qui se passe sur le continent permet de nous rattacher aux histoires de la saison et pour le coup cela fonctionne plutôt bien dans son ensemble. Il y a de l’action, des morts et des bonnes surprises. En somme, tout ce qu’il faut. Kara va notamment réaliser qu’elle a besoin de l’aide de Jacob afin d’éradiquer la corruption dans la Maison Blanche. The Last Ship continue d’être une série de guerre (ou en tout cas d’incarner ce qu’est la guerre) et ce n’est pas avec « Legacy » que je vais dire le contraire. En effet, dans cet épisode nous allons notamment assister à la destruction des fondations de l’un des pays les plus puissants au monde. De voir la destruction de tous les symboles de la Chine pourrait être une sorte de référence au nazisme quand Hitler avait fait détruire tous les restes d’une culture qu’il ne partageait pas.

Le processus est en tout cas dévastateur pour tout ceux qui ont tenus à perpétrer les traditions. Bien entendu, il fallait bien l’aide de nos personnages favoris afin de sauver tout le monde et donc sauver le pays. Alors que l’histoire du vaccin en Asie est désormais conclut, The Last Ship peut se concentrer sur la trahison d’Allison, les tensions entre le Chief of Staff et plusieurs de ses collègues. C’est assez excitant que Tom puisse faire face à son opposant le plus dangereux. Le fait que Joseph n’est pas envie de supporter Tom est logique, surtout après « Scuttle » mais bon, The Last Ship en fait parfois un peu trop. Finalement, la série a enfin entrepris de se renouveler et donc de proposer des choses différentes, ce qui lui réussi plutôt bien ici.

Note : 7/10. En bref, la série redevient divertissante.

Commenter cet article