Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Too Close to Home. Saison 1. Pilot & Episode 2.

3 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Too Close To Home

Critiques Séries : Too Close to Home. Saison 1. Pilot & Episode 2.

Too Close to Home // Saison 1. Episodes 1 et 2. Dangerously Close Alabama (Pilot) / Highway 16.


Depuis que Tyler Perry s’est lancé dans les soap au budget limité, il connait un succès fulgurant. D’abord sur la chaîne d’Oprah Winfrey pour laquelle il a créé l’excellente The Haves and the Have Notes (à laquelle je suis littéralement accro) et If Loving You is Wrong, un autre soap plus romancé mais qui a ses bons moments. Cette fois-ci c’est TLC, une chaîne qui diffuse principalement des séries-réalités (et qui avait notamment connu un succès avec l’histoire du couple Jon & Kate dans la télé-réalité éponyme). L’idée de départ de Too Close to Home ne change pas énormément de ce que l’on peut voir dans les autres séries de Tyler Perry. Il reprend d’ailleurs les codes de ses précédents succès afin de ne pas trop se risquer à faire des choses originales qui pourraient ne pas fonctionner. Si le côté fauché de la série laisse parfois une impression d’amateurisme c’est aussi ce qui fait le charme depuis maintenant 3 ans des séries du créateur/réalisateur/acteur/producteur et j’en passe. Dans un sens, il n’y a rien de neuf mais comme certains étaient tombé sous le charme des feuilletons de l’après-midi dans les années 80, Tyler Perry a su réadapter le modèle en quelque chose de proche mais moderne.

Une jeune femme se voit forcée de revenir à son ancienne vie après que sa carrière politique ne soit mise en péril après une scandale sexuel.

Il fallait bien un premier épisode d’une heure et vingt minutes afin de nous introduire la galerie de personnages qui est assez importante. Il reprend alors les classiques : les tromperies, les mensonges, les secrets, les gens qui pourraient se tuer, le couple gay (oui, car il en faut toujours un dans une série désormais), etc. Si le mélange n’est pas nécessairement savoureux au premier abord, j’ai beaucoup aimé le fait que Too Close to Home s’amuse à nous délivrer quelque chose de classique mais efficace. Car mine de rien, durant ces deux épisodes que j’ai enchaîné, je ne me suis pas ennuyé. Je ne m’y attendais pas du tout. Je pensais que cela allait rapidement ronronner, que Too Close to Home n’allait jamais décoller mais le scandale sexuel (qui a certains moments pourraient être celui de la série Scandal) apporte un peu de piquant à cet ensemble. En plus de ça, le casting est plutôt bien trouvé. Certes, ce sont des actrices souvent un peu has been ou des seconds couteaux mais elles font le boulot. A commencer par Brooke Anne Smith (Awkward) ou encore Kelly Sullivan (Les feux de l’amour). Cette dernière connaît très bien le monde du soap pour avoir incarné pendant près de 80 épisodes le personnage de Sage Newman dans le feuilleton connu dans le monde entier.

Pour couronner le tout, nous avons Heather Locklear (Melrose Place), la papesse du soap-opera. Si son personnage mériterait d’être un peu plus musclé, cela fait énormément plaisir à mon ex petit coeur de fan de Melrose Place de retrouver cette actrice dont le visage a été tuméfié par la chirurgie esthétique. Le second épisode est un brin plus sympathique que le premier. Le premier est surtout là pour établir tout un tas de choses autour des intrigues et des personnages. Il y a beaucoup de choses à retenir mais dès le second épisode, Too Close to Home commence un peu à délier le tout. Il va falloir un peu de temps pour se familiariser avec cet univers mais Tyler Perry a de la chance, j’ai prévu de poursuivre l’aventure.

Note : 5/10. En bref, une introduction parfois bancale mais qui va de paire avec ce qu’il faut attendre d’un soap brandé Tyler Perry. Tous les codes sont là, reste plus qu’à s’asseoir et attendre de voir où est ce que l’ensemble va bien pouvoir aller.

Commenter cet article