Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Bridget Jones Baby (2016)

6 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Bridget Jones Baby (2016)

Bridget Jones Baby // De Sharon Maguire. Avec Renée Zellweger, Colin Firth et Patrick Dempsey.


Renée Zellweger étant devenu plus mince, il était temps de faire un troisième volet de Bridget Jones afin de montrer qu’elle a repris sa vie en main et que maintenant elle est heureuse… enfin… elle est toujours célibataire en fait. Avec Mark Darcy ça n’a pas fonctionné et ce dernier s’est recasé avec une certaine Camilla. Bridget est bien seule et sa seule consolation c’est son boulot jusqu’au moment où une nouvelle arrive afin de mettre le souk là aussi. Sa vie sans dessus dessous, Bridget Jones doit la changer et quand elle tombe enceinte, patatra le monde s’écroule. Bridget Jones est une franchise qui a toujours fonctionné sur le principe du triangle amoureux alors pourquoi se priver d’une nouvelle intrigue du genre ? Par chance, Bridget Jones Baby est plutôt réussi et vient nous rappeler avec humour et émotion ce que l’on avait pu vivre devant le premier volet surtout (et un peu moins L’âge de raison qui, il faut bien l’avouer était légèrement moins bon). Par chance, Bridget Jones Baby est même meilleur que le second opus des aventures de cette célibataire un peu folledingue sur les bords.

Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ???

Mais on l’aime comme elle est. Elle n’a pas abandonné son journal non plus qu’elle rédige désormais sur son iPad et non plus sur des carnets en papier. La technologie a beaucoup changé depuis la bonne époque. Tout le monde est de retour sauf Hugh Grant (alors que son personnage a droit à un petit twist) et c’est Patrick Dempsey qui prend la place tant convoité de ce dernier dans le rôle du 2ème prétendant. L’ancien acteur de Grey’s Anatomy est d’ailleurs parfait pour combler le manque de Hugh Grant alors que les deux jouent un peu dans la même cour. Ecrit par Helen Fielding (qui a écrit le livre et créé le personnage de Bridget Jones), Dan Mazer (Brüno, Borat) et Emma Thompson (qui incarne aussi le rôle de la gynécologue, très drôle au demeurant), le film mélange les genres et les influences de chacun. La première ce sera l’influence du passé du personnage et le tout est fait avec beaucoup d’intelligence. Le second pour l’humour décalé et un peu décapant. Après tout, il ne faut pas trop abuser non plus, nous sommes dans Bridget Jones Baby pas dans un film avec Sacha Baron Cohen. Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Sharon Maguire qui avait réalisé le premier volet revient pour ce nouvel opus après avoir salement lâché le second à quelqu’un d’autre.

L’esprit Bridget Jones survit à des histoires de bébés alors que personnellement je trouve que c’est souvent la pire chose qui peut arriver dans une fiction. Bridget Jones Baby fait de la grossesse de son héroïne quelque chose de fun et d’assez nouveau. Après tout ce n’est pas souvent que l’on voit au cinéma des histoires de triangle amoureux au milieu d’un bébé dont on ne connaît pas le père. Les personnages secondaires ne sont pas laissés en reste, que cela soit la meilleure amie de Bridget, la nouvelle patronne, la mère de Bridget, la gynécologue, etc. Bridget Jones Baby est bourré de personnages féminins tous plus drôles les uns que les autres. Reste alors Colin Firth, toujours aussi pincé. J’ai parfois l’impression que dans la vraie vie ce n’est pas un mec fun. Son visage est crispé et figé. D’ailleurs, Bridget Jones Baby se moque ouvertement de cela au travers d’une séquence que je vous laisserai le soin de découvrir en allant voir le film au cinéma.

Note : 7.5/10. En bref, un nouvel opus réussi des aventures de Bridget Jones.

Commenter cet article

Jules 15/10/2016 08:05

Quel ennui, les grosses ficelles, larmoyant, fleur bleue, on est loin du film gentiment acide des débuts, ça piquait au début là c'est mou, et ça ressemble à un téléfilm de l'après midi, et que c'est long.... Bref je suis allé à reculons et j'ai eu du flair...