Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Fille Inconnue (2016)

14 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : La Fille Inconnue (2016)

La Fille Inconnue // De Luc et Jean-Pierre Dardenne. Avec Adèle Haenel et Olivier Bonnaud.


Le dernier film des frères Dardenne date de 2014 et c’était Deux Jours, Une Nuit, un très joli film récompensé à Cannes avec Marion Cotillard dans le rôle titre. Ils continuent de mettre des femmes à la tête de leur film avec La Fille Inconnue, mettant au coeur de l’histoire Adèle Haenel (Césarisée pour Les Combattants et Suzanne). Cette année, les frères Dardenne, habitués de Cannes, sont repartis bredouilles. La Fille Inconnue n’a eu aucune récompense. L’une des choses les plus intéressantes dans La Fille Inconnue c’est le fait que le film ne soit pas qu’un drame social, c’est aussi un vrai thriller qui transforme une jeune médecin généraliste en enquêtrice du dimanche. On jongle alors entre le boulot de Jenny et l’enquête qu’elle mène de son côté afin de savoir qui est la femme qui a frappé à sa porte. Pour autant, le film n’est pas un thriller classique dans le sens où le film cherche à mettre en place un sous-texte social fort. C’est le petit plus Dardenne dirons-nous, eux qui adorent parler des conditions sociales en Belgique, leur pays natale.

Jenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l'identifier, Jenny n'a plus qu'un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu'elle ne soit pas enterrée anonymement, qu'elle ne disparaisse pas comme si elle n'avait jamais existé.

Le scénario ne laisse jamais de place pour vraiment respirer. Il y a toujours quelque chose qui se passe avec les personnages et notamment notre héroïne qui va faire des rencontres importantes au cours de son enquête, parfois même des rencontres qui pourraient la mettre en danger. Il y a des scènes fortes, riches, qui n’ont pas besoin de dialogues. C’est l’émotion que le film transmet au spectateur qui fait alors son effet. Pour autant, La Fille Inconnue est loin d’être le meilleur film des Dardenne. J’ai beau avoir apprécié ce que l’on nous a proposé ici, je pense qu’ils étaient capable de raconter une histoire plus troussée, plus surprenante. A rester parfois un peu trop centrés sur des personnages secondaires transparents, le film se prend les pieds dans le tapis. Fort heureusement que tout cela est rattrapé au bon moment par la prestation sans faille d’Adèle Haenel. Cette dernière est une vraie révélation depuis que je l’ai découverte dans Suzanne (avec Sara Forestier). Je ne m’attendais pas nécessairement à ce qu’elle jouisse par la suite d’une aussi belle carrière mais elle mérite ce qui lui arrive amplement.

Devant la caméra des Dardenne elle reste une femme simple, comme elle a toujours été, un peu masculine sur les bords mais toujours avec une vraie sensibilité de femme. Le mélange de tout cela fait à mon sens l’intérêt de cette actrice qui nuance son interprétation de façon brillante. Ainsi, La Fille Inconnue est donc un joli film qui ne restera peut-être pas gravé dans la filmographie des Dardenne mais qui a son impact.

Note : 7/10. En bref, un joli film teinté d’émotions avec une Adèle Haenel au top de sa forme.

Commenter cet article