Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 5. Episode 4.

29 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 5. Episode 4.

Arrow // Saison 5. Episode 4. Penance.


Après la saison précédente, Arrow avait besoin de changer, de grandir, de sortir de la mécanique sur laquelle elle se reposait lâchement depuis 4 ans. Cette année, le renouvellement est là et c’est quelque chose qui fonctionne étrangement bien. L’arrivée de sang frais dans Arrow a réellement permis à la série de changer et de grandir dans une nouvelle direction. La redéfinition de la Team Arrow donne à Arrow l’occasion d’explorer de nouvelles choses et surtout de revenir à ce qui faisait son succès à ses débuts. Tobias Church change des vilains que l’on a eu précédemment dans la série et permet aussi à Arrow de respirer. La série peut se concentrer sur d’autres éléments de son récit et notamment l’absence d’Oliver. Son absence est la bienvenue étrangement. C’est une chose qui permet à Arrow de donner une place plus intéressante au reste des héros et vilains de Star City tout en laissant Oliver sauver son meilleur ami. C’est pile poil ce sur quoi Oliver doit se concentrer pour relancer l’intérêt autour du personnage tout en donnant un vrai coup de jeune à la série. Arrow existe maintenant depuis 5 ans et elle ne demande que ça : du changement. Elle parvenant à le faire de façon assez intelligente, elle ne nous ennuie jamais. Arrow respecte cependant le fait que Oliver est devenu le « soldat » le plus fort de toute la série (sans pouvoir) dans son propre univers.

L’arrivée de ses 3 nouvelles recrues aurait pu être une erreur ou en tout cas géré de la mauvaise façon mais la série est une fois de plus intelligente. Oliver a beau rester l’homme que la série a construit pendant cinq ans, mais son exile permet là aussi à Arrow de partir dans une direction différente. Les flashbacks russes apparaissent comme une bouffée d’air frais dans une série qui a tourné en rond durant pas mal de temps l’an dernier. La série parvient à créer un parallèle entre les deux versions d’Oliver que l’on a à l’écran, avec des résultats totalement différents ici de ce que l’on avait pu voir auparavant. Anatoly par exemple est parfait pour la série, et apporte un équilibre là où la série avait encore du mal à en trouver un dans ses flashbacks l’an dernier.  Sa présence permet de découvrir petit à petit ce que veut dire l’arrivée d’Oliver à Bratva, ce que toute l’histoire autour de la Ligue des Assassins n’a jamais vraiment réussi à faire auparavant. Le fait qu’Anatoly soit là permet de faire encore une fois un écho aux débuts de la série et notamment à la saison 2. Tout ce qui est dans cet épisode fonctionne très bien et laisse présager une suite plutôt efficace si la série continue dans cette direction. Arrow est réellement en train de changer pour le meilleur, en espérant juste que cela dure toute la saison et pas seulement quelques épisodes.

Note : 9/10. En bref, un retour aux sources bienvenu tout en offrant de nouvelles perspectives à Arrow.

Commenter cet article