Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black Mirror. Saison 3. Episode 2.

22 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Black Mirror

Critiques Séries : Black Mirror. Saison 3. Episode 2.

Black Mirror // Saison 3. Episode 2. Playtest.


Ce n’est pas la première fois que Black Mirror traite de la vie comme un jeu vidéo. Le second épisode de la première saison était déjà un assez bon exemple du genre, beaucoup plus réussi que « Playtest ». Dans ce tout nouvel épisode, le problème vient du fait que le héros de l’histoire n’est pas attachant. Quand on passe du brillant premier épisode à celui-ci un choc se créé. On n’a pas spécialement envie de connaître la fin tant celle-ci ne semble pas aussi intéressante qu’elle ne devrait probablement l’être. Pourtant, « Playtest » avait tous les atouts du conte sombre sur le fait que l’on vit finalement comme un jeu vidéo notre vie alors que l’on devrait réellement se poser les bonnes questions. Oui, c’est aussi un épisode avec des éléments d’horreur qui fonctionnent plutôt bien et mieux que le précédent sauf que je n’attends pas de la part de Black Mirror des épisodes qui pourraient ressembler à une série horrifique mais plutôt une vraie morale, une réflexion sur la société actuelle. Le fait que le héros ne soit pas attachant pour un clou n’aide pas à se plonger dans l’univers de Cooper. Wyatt Russell l’incarne avec pas mal de désinvolture et au fond on ne peut pas trop lui en vouloir étant donné que c’est aussi ce que cherche à faire le personnage. Malgré tout, Cooper a l’air de quelqu’un de tout à fait normal, décent mais cela ne colle peut-être pas suffisamment car justement Cooper est trop passe-partout.

Les gens que Cooper va rencontrer dans cette sorte de réalité alternative devraient être des gens mauvais, comme bien des épisodes de Black Mirror ou des films d’horreur nous ont déjà informé auparavant. Au travers de l’épisode il y a des moments où l’on pourrait croire qu’ils vont faire quelque chose d’infâme mais non. Rien ne se matérialise réellement et ils semblent tous plus ou moins incapables de réellement nous plonger dans cette aventure. Rien ne colle comme prévu alors que Black Mirror avait entre les mains un sujet intéressant. L’épisode tourne alors au chaos dès que la série tente de faire le lien avec la vie actuelle et surtout la façon dont nos expériences ne sont finalement devenues que des extensions de nos applications, jeux ou encore smartphones. C’est une morale qui veut démontrer à quel point nous avons transformé nos vies en de grands jeux. Et comment nos plus grands désirs, même les meilleurs rêves, pourraient finalement n’être que des manifestations artificielles de notre dépendance à notre smartphone. Et la connexion avec la morale il faut aller la chercher loin. Elle est pourtant sous nos yeux au début de l’épisode et à la fin avec ce smartphone où Cooper se retrouve avec un appel de sa propre mère.

Finalement, si Black Mirror voulait raconter quelque chose de réellement fort, elle échoue à la porte d’entrée. On n’est jamais vraiment enthousiasmés par la vie de Cooper, qui n’a rien de palpitante et surtout de réellement impliquante. Si l’on peut comprendre le but final et la morale qu’il y a derrière cet épisode, Black Mirror a énormément de mal ici à décoller. Dommage.

Note : 2/10. En bref, un épisode superficiel qui n’arrive jamais à nous attacher à l’histoire et encore moins à son héros.

Commenter cet article

Théo 08/02/2017 21:53

Il y a autre chose d'encore plus superbe avec cet épisode:
A cause de la simulation dont il fait les frais, il ne peut plus distinguer le vrai du faux. A chaque "twist" dans l'épisode, on se rend compte que ce n'est pas tout à fait terminé (Sonia le poignarde puis il se rend compte que ce n'était pas réel, il perd ses souvenirs et voit le boss dire *mettez le avec les autres" puis se réveille dans le bureau, comme s'il avait enfin fini le test, ensuite il repart chez lui et se rend compte qu'il est encore dans le test, etc...
A quoi ça nous amène ? Et bien on pourrait tout simplement imaginer que la scène finale, qui nous apprend sa mort, et son périple de 0,04s, serait tout aussi bien imaginée par son cerveau malmené. On serait alors repartis pour un tour, et ce de façon totalement infinie ! Comme comparaison on pourrait penser à une boîte dans une autre boite, elle-meme étant dans une autre boite, qui est elle aussi dans une boite plus grosse, etc. A chaque fois, on sait qu'on ne voit pas le *tout", mais seulement une partie de ce *tout*: On sait qu'il va se réveiller d'un instant à l'autre et prendre conscience que l'étape qu'il vient de franchir n'était pas réelle, avant que sa situation ne s'empire et qu'il se re-réveille, pour prendre conscience que ce n'était à nouveau pas réel, etc...

Et imaginez un instant qu'après que son cerveau ait échaffaudé une dizaine de situations possible, l'entreprise décide de suspendre le test, satisfaite de son résultat. Cooper se retrouve alors dans la vraie vie, et peut s'en aller librement... Vous pensez que son cerveau acceptera cette situation ? Ou plutot qu'il se dira : " de toute façon ce n'est pas réel, je vais bientôt me réveiller*.. Il sera bloqué un peu à la "Inception*, sans jamais plus pouvoir distinguer le vrai du faux..

Bref, pour moi c'était un super épisode, qui me fait autant réfléchir, voire même plus que les précédents.

Théo 08/02/2017 22:17

En fait, pour ceux qui veulent penser plus loin. Imaginez donc que toute la scène des 0,04s n'est effectivement qu'une des "fins" imaginées par son cerveau... Ce qui me fait dire ça, c'est que la dame ne comprend pas pourquoi le téléphone s'est mis à sonner, alors qu'elle savait l'avoir éteint. Ca c'est l'interprétation que peut se faire Cooper: pour lui, ils ne sont pas censés savoir que c'est lui qui l'a rallumé pour prendre des photos. Cependant, ce que le spectateur sait, c'est que la salle est truffée de caméras. On voit à un moment Cooper sur une vidéo-surveillance. Cela, il ne le savait pas, donc pour son cerveau, il était normal que la dame ne comprenne pas que le mobile soit allumé :)

Sinon, totalement hors-sujet, j'ai bien aimé la scène où ils se rendent compte qu'il manque une page au formulaire (au début). On peut voir la scène de 2 points de vue différents. Ou c'est une manière facile de la part du réalisateur de justifier la sortie de l'examinatrice, ce qui permet à Cooper de prendre la photo, Ou ça peut être un excellent moyen de manipulation de la part de la société, du genre: "regarde le contrat... prend le temps de tout lire... C'est bon ? Oh attend il manque une feuille je vais te la chercher", là l'examinatrice a possibilité de changer le contrat qu'il va signer, où une nouvelle clause stipule que la société n'est pas responsable en cas de mort du patient (par exemple). Cooper ne va en aucun cas prendre le temps de relire le contrat mais directement signer, sans remarquer la nouvelle clause ^^ Bonne technique, assez connue d'ailleurs

Bon je pars loin là... je vous laisse méditer si vous en avez envie.. Bye

Axel 28/12/2016 22:07

Excellent épisode, du début à la fin

Certes le personnage principal n'est pas spécialement attachant mais on s'en fout pas mal. Tout son jeu est très crédible et m'a complétement immergé dans l'épisode. Pour la note, la nana de l'épisode 1 était limite insupportable mais l'épisode était correct, c'est une étrange facon de faire que vous faites là...

Votre analyse a été baclée, le sujet évoqué est survolé. Qu'on n'apprécie pas certes, mais là on se moque de nous hihi.

Au final ca m'importe peu, je venais surtout voir la réaction des gens en général face à cet épisode qui m'a littéralement mis sur le cul. Et merci a certains contributeurs pour le point de vue. J'ai été déçu du 0.04s de l'expérience en trouvant ca ridicule, j'avais pensé qu'une dizaine aurait été plus crédible, et puis j'ai lu vos commentaires et vos réflexions se tiennent et me reconforte davantage avec la fin !

Bisous bisous

Isilthil 03/12/2016 21:24

Je ne suis pas d'accord avec la critique. Et même sans aimer l'épisode autant que les autres, mettre une note de 2/10 c'est de la mauvaise foi.

Underases 25/11/2016 01:14

En voyant cet épisode je me suis senti perdu, en me demandant si les premières minutes de l'épisode n'étaient finalement pas dans la réalité virtuelle. Après tout, le test a duré 0.04 secondes et il a eu le temps de faire le jeu des taupes + la maison hantée. Alors pourquoi pas plus ? Auquel cas l'épisode est le point de vue du personnage qui voit "défiler sa vie devant ses yeux"... A cause du logiciel ou du fait qu'il s'agit de l'instant de sa mort ? Un mélange des deux ?
Un peu perdu en tout cas mais je pense qu'il ne faut pas juger cet épisode trop hâtivement, je le regarderais de cet autre point de vue.

Moi59 15/11/2016 22:13

Quelle nullite cet episode c'est mou long plat