Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Casual. Saison 2. BILAN.

2 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Casual

Critiques Séries : Casual. Saison 2. BILAN.

Casual // Saison 2. 13 épisodes.
BILAN


Casual c’est une série que l’on ne voit pas vraiment venir. Disons que cela fait partie de ces séries qui apparaissent comme ça dans le paysage télé mais qui apparaissent sans qu’on le sache vraiment. Alors la première saison était une très agréable surprise, la seconde est une confirmation des qualités de cette série et surtout de la tendresse dont elle est capable de faire preuve en plus de tout ce qui caractérise le genre. Casual n’a jamais vraiment eu la tâche facile alors que le genre qu’elle traite est actuellement un sujet devenu commun. Tout le monde veut parler des mêmes choses dans des séries avec un ton qui reste assez proche mais franchement, Casual est différente. Elle a réussi à raconter quelque chose avec sa propre façon de faire et au travers d’une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres. La difficulté d’une saison 2 est toujours de trouver un bon équilibre entre ce qui a fonctionné lors de la première et les défauts qu’il aurait peut-être fallu corriger. Casual est devenue cette année une série à voir absolument, une série pleine d’amour mais aussi de peine, qui parvient à mixer tout cela pour nous émouvoir, nous faire partager des moments particuliers et uniques avec ses personnages. Casual est donc devenu l’une des meilleures séries actuellement diffusées et ce n’était pas gagné au départ.

La structure même de la saison 2 est restée assez fidèle à la première saison, particulièrement dans les intrigues de Val et Alex. On retrouve donc là ce qui fonctionnait l’an dernier mais Casual décide d’ajouter un brin de piquant là dedans afin de nous surprendre. En étalant l’histoire de la saison sur 13 épisodes au lieu des 10 de la première saison, Casual peut donc se plonger un peu plus dans les arcs narratifs. S’il y a bien certains moments qui ne sont pas nécessairement brillants, notamment au début de la saison alors que Casual semble par moment répéter un peu le schéma de l’an dernier, c’est dans la seconde partie de la saison que l’on a l’impression de redécouvrir la série autrement. Tout parvient à se retrouver intelligemment dans les derniers épisodes de la saison alors qu’Alex est en train de tout détruire dans sa vie (pour le pire et jamais vraiment le meilleur), Val décide qu’il est temps de quitter la maison d’Alex avec Laura et Laura réalise qu’elle ne pourrait pas gérer une relation avec Spencer. Les personnages enchantent facilement le récit, notamment car ils savent être attachants et intelligents. A chaque fois que quelque chose se passe dans la série, cela résonne directement. Alors que Casual reviendra l’année prochaine, je me demande ce qu’elle va bien pouvoir nous raconter encore.

Elle raconte des histoires terriblement simples et pourtant, elle sait aussi injecter beaucoup de coeur dedans ce qui fini par devenir ultra séduisant. Les performances de chacun sont un sans faute une fois de plus et les dialogues sont toujours aussi intelligemment écrits. Casual c’est donc un peu comme une conversation, honnête, sur l’amour et sur la mort, sous plusieurs formes différentes. Casual était plaisante et maintenant elle est devenue une série à voir absolument, faisant partie pour certains du Must-See TV. Le créateur de Casual, Zander Lehmann, a un groupe de talentueux scénaristes dont Liz Tigelaar, qui parviennent à trouver toujours les bons mots. La première partie de la saison permet surtout de nous rappeler combien l’on est confortablement installés avec les personnages de la série. C’est quelque chose que j’apprécie énormément car justement les personnages savent nous toucher facilement. On en apprend plus sur Alex, Val et Laura dans cette saison alors forcément on a l’impression de vivre par moment avec eux ce qu’ils tentent de partager avec nous, dans la joie comme dans la peine. Les personnages ont encore énormément de potentiel comme le démontre la seconde partie de la saison. On a enfin l’impression que Casual est capable de grandir et de se faire un nom au milieu d’un paysage de séries du même genre qui ne méritent probablement pas l’intérêt qu’on leur porte par rapport à Casual.

Note : 9/10. En bref, une excellente surprise.

Commenter cet article