Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chance. Saison 1. Pilot.

27 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chance

Critiques Séries : Chance. Saison 1. Pilot.

Chance // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Hugh Laurie rempile. Après avoir incarné pendant huit ans le Dr Gregory House, il incarnera désormais le Dr Eldon Chance, un neuropsychiatre. Nouvelle série de Hulu.com, Chance s’inscrit parfaitement dans la ligne éditorial du service ce streaming américain, celle de produire des séries ambitieuses avec un casting séduisant. Et quoi de mieux que d’avoir Hugh Laurie, dont la carrière cinématographique et musicale n’a jamais vraiment décollé en tête d’affiche. On retrouve d’ailleurs un peu du fameux Dr House dans Chance, ce qui permet de faire un écho discret mais notable à une série qui a marqué les années 2000. Créée par Alexandra Cunningham (Prime Suspect (US), Desperate Housewives) et Kem Nunn (John from Cincinnati), la série n’est pas un House bis pour autant. Adaptée du roman de Kem Nunn, la série suit l’histoire d’Eldon Chance dont la vie va changer lorsqu’il va prendre en main une situation compliquée. Dès le début, la situation est mise en place et le héros installé. Mais l’on comprend aussi rapidement pourquoi il va se plonger dans le cas de Jaclyn Blackstone (incarnée par Gretchen Mol). Victime d’un mari violent, Chance va se laisser happer par toute cette histoire qui va devenir une sorte de vrai polar à l’inspiration proche du film noir. Chance sort alors du terrain anciennement occupé par House afin de raconter quelque chose de totalement différent.

Un neuropsychiatre qui va se retrouver en conflit avec un policier qui se trouve être le mari abusif d'une de ses patientes.

C’est une aubaine pour Hugh Laurie qui parvient ici à nous offrir une prestation étonnante et surtout brillante. L’acteur est tellement parfait dans le rôle que l’on ne pouvait pas demander mieux. Il parvient tout de suite à nous mettre dans le bain mais également à nous plonger dans la noirceur de son récit. L’histoire est d’autant plus prenante que le but de Chance devient rapidement d’éliminer le mari de Jaclyn. C’est en tout cas la situation avec laquelle il se retrouve confronté jusqu’à se rendre compte qu’il y a peut-être un problème différent. La réalisation de Lenny Abrahamson (Room) donne un vrai élan créatif à Chance. La série s’inspire du film noir et parvient à nous le faire ressentir dans son visuel. C’est soigné, léché, et l’ambiance est rapidement posée. La série est sombre et ne laisse jamais vraiment de place au soleil de la côte ouest alors que nous sommes à San Francisco ! Le premier épisode ne veut pas tout dire et cherche donc des moyens de faire quelques suggestions au spectateur qui se retrouve alors plongé dans le récit grâce à tous ces mystères opaques. Notamment grâce au personnage de D, incarné par Ethan Suplee (My Name is Earl) qui s’impose par le mystérieux personnage qu’il incarne mais également par sa carrure. Autour de lui, et notamment lors de la dernière scène de l’épisode, il parvient à nous donner une vision des choses différente et intéressante.

Ainsi, ce premier épisode propose quelque chose d’intelligent mais aussi de différent. C’est sombre et fort à la fois, mais la preuve que Hugh Laurie a surtout bien fait de revenir en télévision. On ne peut désormais qu’espérer une suite tout aussi captivante et pas avare en révélations.

Note : 7/10. En bref, un premier épisode qui plonge dans le film noir en long et en large. Réussi.

Commenter cet article