Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crazyhead. Saison 1. Pilot (UK).

25 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crazyhead

Critiques Séries : Crazyhead. Saison 1. Pilot (UK).

Crazyhead // Saison 1. Episode 1. Pilot.


L’un des créateurs de Misfits sont de retour sur E4 ! Avec un point de départ comme celui-ci, Crazyhead ne peut qu’être séduisante. Décrite par certains comme le Buffy britannique, j’étais plus que curieux de découvrir ce que cela pouvait réellement donner à l’écran. J’ai grandi avec Buffy comme beaucoup de gens de mon âge et même si cela n’a jamais été ma série préférée à l’époque, elle reste culte à mes yeux. Il ne faut cependant pas faire trop de comparaisons hâtives uniquement car Crazyhead est une série avec des jeunes (femmes) qui combattent des monstres. Howard Overman (Misfits) tente donc ici d’associer ce qui faisait le charme de sa précédente série : comédie et fantastique. L’association des genres fonctionne très bien et le résultat est plutôt séduisant. Les démons que combattent Amy et Raquel (incarnées par les très attachantes Cara Theobald et Susan Wokoman) ne sont pas seulement des démons surnaturels mais Crazyhead sait créer des moments (notamment dans le bowling au milieu du premier épisode) qui savent mettre à l’honneur le genre horrifique et fantastique mais également la comédie adolescente.

Alors que certaines personnes meurent et quittent tranquillement le monde des vivants, d’autres ont des affaires inachevées qu’elles souhaitent régler, en prenant possession de corps toujours en vie. La plupart du temps, ces âmes perdues passent inaperçues. Amy est une de ces rares mortels à pouvoir les démasquer. Aidée de Raquel, elle chasse ces démons afin de les renvoyer dans l’autre monde...

La scène du bowling est ma scène préférée du premier épisode. Elle incarne à merveille ce que l’on peut attendre de la part de cette série et surtout, elle donne envie de voir ce que les futurs épisodes vont bien pouvoir produire par la suite. Les jump-scares sont solides et Amy et Raquel savent être rapidement attachantes. Ce n’était pas donné de faire en sorte que ces deux personnalités soient aussi séduisantes mais le but de Crazyhead n’est pas d’en rester aux histoires surnaturelles. En effet, la série met aussi en scène d’autres problèmes qui sont liés aux personnages. Que cela soit la solitude ou les problèmes mentaux, tout cela grâce au prisme du surnaturel. Les deux héroïnes ont une histoire avec la psychiatrie à cause de leurs « hallucinations ». Elles sont donc toutes les deux isolées de la société avec des passés qui influencent forcément ce que Crazyhead cherche à raconter. Au delà de ça, Crazyhead c’est aussi l’histoire d’une amitié entre deux femmes qui ont finalement un point commun.

Le premier épisode est surtout là pour installer les personnages et ce qu’il va falloir attendre de la suite, mais il le fait sans jamais oublier d’être fun, sombre et efficace à la fois. Les deux actrices principales de Crazyhead sont d’ailleurs son plus grand atout. Finalement, en parvenant à créer un univers un peu familier, Crazyhead parvient à s’amuser et à nous offrir quelque chose d’efficace. On ne s’ennuie pas et les personnages sont à la hauteur des attentes. De plus, l’humour de la série rappelle la première saison de Misfits. A en juger avec ce premier épisode, Crazyhead a toute sa place dans le monde des meilleures séries fantastiques britanniques (notamment The Fades qui me manque terriblement, mais aussi Misfits et bien d’autres encore).

Note : 8/10. En bref, une jolie petite réussite à laquelle je ne m’attendais pas du tout. J’ai hâte de voir la suite.

Commenter cet article