Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Designated Survivor. Saison 1. Episode 4.

18 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Designated Survivor

Critiques Séries : Designated Survivor. Saison 1. Episode 4.

Designated Survivor // Saison 1. Episode 4. The Enemy.


L’épisode précédent était décevant et laissait la série partir un peu en cacahuète. Ce que j’apprécie avec « The Enemy » c’est le fait que Designated Survivor semble avoir un peu plus compris ce qu’elle doit faire. Pourtant, c’est un épisode qui suit un schéma ultra classique du héros qui doit faire face à un ennemi, levant un tas de nouvelles crises, montrant comment Kirkman et son équipe gèrent la situation. Je crois que ce qui fonctionne le mieux dans Designated Survivor c’est quand la série parle de la difficulté d’être Président quand personne ne nous a élu à cette fonction, la difficulté d’asseoir son autorité, etc. plus que pour les histoires de conspiration qui finalement sont très loin d’être passionnantes. Quand Designated Survivor se concentre sur la fonction du Président et pas sur ses ressorts narratifs un peu trop étranges à mon goût, alors la série gagne des poids. On retrouve par ailleurs beaucoup de Jack Bauer dans Kirkman, ne serait-ce que quand Kiefer Sutherland balance un « son of a bitch » en plein milieu de l’épisode. On retrouve alors l’acteur que l’on adore mais ce dernier a peut-être un peu du mal à sortir du personnage qu’il a incarné durant près de neuf ans. Nous avons bien évidemment le gouverneur Royce même si ce dernier manque d’un poil de quelque chose. Si c’est intelligent de le faire revenir sur le devant de la scène, la série doit encore prouver qu’elle maîtrise ce qu’elle cherche à balancer.

Quand cet épisode se concentre sur Kirkman et l’avancée de ce dernier dans sa propre administration, Designated Survivor maîtrise quelque chose qui sort un peu du commun et qui nous propose donc d’aller dans une nouvelle direction. La série a des tas de capacités, mais elle n’a pas su prendre les opportunités tendues dans l’épisode précédent. Elle parvient à corriger le tire ici, en ressemblant par moment un peu plus à Madam Secretary. Kirkman n’est pas un bon Président mais c’est un homme qui, balancé dans la jungle, tente de trouver un moyen de s’en sortir et de faire de son mieux. Kiefer Sutherland a un charisme naturel qui fait que l’on a tout de suite envie de lui faire confiance. C’est aussi l’un des charmes de Designated Survivor. Sans lui, je pense que la série perdrait une grande partie de son attrait malgré le fait que le scénario soit plutôt bon cette semaine. Il y a encore quelques faiblesses à corriger dans le tout pour nous permettre d’aller dans une solide direction. Quant au général Cochrane, là aussi Designated Survivor tente d’étendre un peu son univers et les relations de Kirkman avec son administration et la politique du pays. C’est rassurant et j’ai hâte de voir désormais ce que la série compte faire par la suite afin de nous surprendre un peu plus. Car si elle se remet en scelle dans cet épisode, ce n’est pas pour rien je l’espère.

Note : 6.5/10. En bref, la série reprend des couleurs.

Commenter cet article