Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Empire. Saison 3. Episode 3.

6 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Empire

Critiques Séries : Empire. Saison 3. Episode 3.

Empire // Saison 3. Episode 3. What Remains is Bestial.


Lucious Lyon est un patriarche qui n’a pas froid aux yeux, mais ça on le sait depuis le pilote de la série quand il n’a pas hésité à tuer quelqu’un pour asseoir ses positions. Et ce n’est pas la première fois qu’il fait quelque chose pour prouver sa grandeur, alors que Cookie était aller en prison pour lui. Il y a donc quelques bons moments dans cet épisode mais rien de bien palpitant pour autant non plus et c’est bien là le problème car ils sont toujours cachés derrière les problèmes de la série. Mariah Carey apparaît comme la star de cet épisode qui au fond reste plutôt correct. Mais les intrigues d’Empire ne sont plus aussi palpitantes qu’elles ne pouvaient l’être à ses débuts. Prenons l’exemple d’Hakeem. Ce dernier a bien du mal à redevenir le personnage ambitieux de la première saison. Il est désormais quelqu’un de très secondaire, qui comme la plupart des membres de la famille Lyon porte des lunettes de soleil afin de cacher la misère qui se cache derrière. Car oui, il n’y a rien de bien intéressant autour de ce personnage. En dehors de sa musique peut-être et encore, cela fait des semaines que j’ai l’impression de le voir en studio et rien ne semble réellement sortir de là.

Hakeem a besoin d’agir comme un adulte. Mais bon, si seulement il était capable d’être plus intéressant que les autres alors il y aurait des choses à faire. Quand il se retrouve en studio dans la seconde partie de l’épisode pour ce qui est sensé être l’un des ses titres les plus intéressants de sa carrière (et c’est toujours comme ça avec la musique dans Empire, il n’y a plus de moments plus intimes), rien ne ressort vraiment à cet instant. L’un des rares bons moments de cet épisode est celui des retrouvailles familiales dans ce van entre les hommes de la famille Lyon. Quand Dre fait face à son père, on se rend compte une nouvelle fois qu’Empire sait plutôt bien s’y prendre. Lee Daniels a peut-être un peu été aveuglé par le succès de sa série et se repose sur ses lauriers. Il y a des personnages intéressants comme Anika. J’adore cette dernière mais le problème c’est que Empire ne prend pas suffisamment le temps d’installer ses histoires et s’égare. Le face à face entre Lucious et Anika fait mouche mais il n’en ressort rien de bien intéressant derrière. Le problème est qu’Empire a un très bon casting mais que ces derniers ne restent que des cabotins avec les dialogues manquant d’ambition. Du coup, Anika pourrait bien être l’un des angles d’attaque de la saison mais elle n’est pas encore suffisamment dans le truc.

Vous allez me dire, heureusement qu’elle est là. Oui, c’est vrai car Cookie n’est plus la Cookie des débuts, capable de délivrer des répliques efficaces à chaque fois qu’elle ouvre la bouche. Pourtant, elle met des battons dans les roues de Lucious, ce qui est une très bonne chose mais les bonnes idées n’ont pas l’impact voulu car Empire se perd en parallèle avec des trucs insignifiants qui perdent la bonne énergie de la série. Enfin, il reste Jamal. Au début d’Empire, c’était mon personnage préféré après Cookie et maintenant c’est devenu la tête à claques que je déteste. Lee Daniels parlait de Dynastie quand il a créé Empire, mais il devrait justement regarder à nouveau cette bonne vieille série et prendre des intrigues là bas car sincèrement le résultat est sacrément décevant en ce moment.

Note : 5/10. En bref, Empire délivre ici l’épisode le plus correct de la saison, en grande partie car de bonnes choses sont développées comme le personnage d’Anika.

Commenter cet article