Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Freakish. Saison 1. Pilot.

13 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Freakish

Critiques Séries : Freakish. Saison 1. Pilot.

Freakish // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Hulu continue de développer sa relation avec les séries après avoir commandé Freakish, une série d’AwesomenessTV. Créée par Matthew .V Lewis (House, Body of Proof) et Beth Szymkowski (Royal Crush), Freakish s’inscrit dans la volonté du service de proposer des séries à tous les publics mais pas seulement. Freakish est une série débile (il faut appeler un chat un chat), avec un ton léger, à mi chemin entre un thriller horrifique et un soap adolescent. Tout cela s’ajoute forcément à l’historie d’une catastrophe nucléaire où le gaz va commencer à contaminer des gens qui vont… manger les autres. Si Freakish ne vous rappelle pas grand chose, moi j’ai tout de suite vu une référence à tout bon film de zombie. C’est globalement aussi débile qu’une production Asylum (vous vous souvenez de Zombie Apocalypse avec Vingh Rhames ? Probablement non mais je suis tombé dessus à la télévision récemment et visuellement Freakish s’en approche). La série est donc débile car nos adolescents, car ce sont des ados (débiles en plus) ne sont pas touchés par ce qui se passe et tentent de s’en sortir comme des adolescents qui prennent des décisions débiles. Comme dans tout bon film d’horreur de seconde zone, un brin slasher sur les bords, on ne demande pas aux personnages de savoir trop réfléchir.

Un groupe de lycéens dans une petite ville des États-Unis doivent se défendre contre des prédateurs mutants qui sont apparus suite à une catastrophe nucléaire.

Si vous êtes fans de séries pour adolescents, je pense que Freakish est faite pour vous. Le twist zombie qu’il y a autour de cette série s’avère assez fun, d’autant plus que le côté fauché de la série inspire forcément au spectateur l’envie de se marrer la plupart du temps. Je ne pense pas qu’il faille prendre Freakish trop au sérieux. Après tout, elle ne démontre aucune notion d’intelligence tout au long de ce premier épisode. Freakish n’a donc pas grand chose à offrir dans ce premier épisode et ne semble jamais vraiment vouloir devenir intéressante. Sans jamais chercher la référence aux maîtres du genre (notamment George A. Romero), ce qui aurait pu permettre à Freakish une once d’intelligence et de fraîcheur, la série se contente de ce qu’elle a sous les yeux et autant dire que c’est bien maigre. Pour une série qui n’a pas beaucoup de budget, elle ne cherche pas vraiment à faire grand chose pour nous le faire oublier. La série manque même de l’intérêt que l’on peut porter à des séries débiles. Je pense notamment à Teen Wolf dont le premier épisode était sacrément raté mais il y avait quelque chose d’outrageusement fun là dedans qui donnait envie d’aller loin.

Là, je pourrais m’arrêter au premier épisode et ne pas le regretter. Je ne pense même pas avoir besoin d’aller voir la suite de la saison tant ce que Freakish démontre ici manque cruellement de passion. Si la série s’était concentrée sur un lot un peu moins important de personnage, je pense qu’elle aurait pu largement de quoi nous faire plaisir et surtout de l’espace pour passer un bon moment. Là c’est trop ridicule… Dommage.

Note : 2.5/10. En bref, quand une mauvaise série n’arrive même pas à être amusante pour ce qu’elle a de débile.

Commenter cet article