Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 3. Episodes 6 à 10. BILAN.

15 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Halt and Catch Fire

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 3. Episodes 6 à 10. BILAN.

Halt and Catch Fire // Saison 3. Episodes 6 à 10.
BILAN


AMC a annoncé le renouvellement de Halt and Catch Fire pour une saison 4. C’est une bonne nouvelle mais ce sera aussi la dernière de la série. Si cette saison 3 a son charme, elle n’a pas toujours été à la hauteur des attentes. L’an dernier, la série avait énormément progressé, évolué dans un contexte qui ne lui était pas nécessairement propice. Mais au fil des épisodes, la saison s’est améliorée car la série s’est à un moment donné rebootée au début avant de réunir tous ses personnages emblématiques à la fin de la saison. Les quatre derniers épisodes de la saison sont brillants, et même « And She Was » est très solide. Avec cette seconde partie de saison, Halt and Catch Fire démontre sa capacité à changer son univers tout en racontant des histoires avec un ton assez original. Dans « And She Was », Joe fait un choix qui va changer le cours de l’histoire jusqu’au bout de la saison. C’est à ce moment là que la série parvient à nous donner l’impression qu’elle est en train de devenir l’une des meilleures séries actuellement diffusées. La série met alors ici en place plusieurs situations, parfois prévisibles et désastreuses mais avant tout ce qu’elle réussi à faire c’est à nous emmener à bras le corps vers la conclusion intelligemment. A la fin de l’épisode 5, l’aventure de Cameron s’était achevée de façon très étrange.

Disons qu’elle a eu le coeur brisé de la trahison de Donna (et cela peut se comprendre) et tentait alors à ce moment de retrouver un brin de luminosité dans sa vie. Dans « And She Was », on découvre qu’elle s’est mariée avec Tom. Mackenzie Davis continue d’exploser l’écran et cet épisode montre une vision d’elle que j’aime beaucoup. La série sort des sentiers battus et parvient à se concentrer sur autre chose que des histoires d’ordinateurs. Les émotions des personnages, grâce à un tel casting, sont toujours les meilleures choses que l’on peut voir ici. L’histoire de Tom et Cameron aurait très bien pu être la pire idée de toute mais elle permet aussi d’apporter quelque chose à la relation entre Donna et Cameron. Depuis le début de la série, la relation entre les deux femmes est clairement ce sur quoi Halt and Catch Fire s’est énormément reposée. C’est peut-être pour cela que le conflit que la série a créé entre les deux femmes n’est pas toujours satisfaisants et que la rupture dans les dernières minutes du dernier épisode de la saison est aussi douloureuse. En cassant un peu l’histoire que la série a pu mettre en scène depuis ses débuts, Halt and Catch Fire prouve qu’elle est capable de briller et surtout de nous donner envie de revenir. Car c’est réellement le cas. Joe travaille de son côté sur son accord NSFNET avec Ryan.

Si cela n’a pas forcément apporté grand chose, la façon dont la saison a cherché à rebooter encore une fois Joe me plaît. C’est la première année de Halt and Catch Fire que j’ai l’impression que le personnage de Joe a un vrai rôle à jouer et qu’il n’est pas qu’un accessoire dans une série qui ne sait pas forcément quoi faire de lui. Car cela a toujours été plus ou moins cela le problème de Halt and Catch Fire, l’incapacité de celle-ci à utiliser Joe comme il se doit. Cette année les choses ont énormément changé et Halt and Catch Fire devient beaucoup plus fluide autour du personnage et clair sur la direction qu’elle cherche à lui donner. Mais là où Halt and Catch Fire commence réellement à s’emporter, c’est avec « The Threshold », le 7ème épisode de la saison. Halt and Catch Fire est devenue une meilleure série quand les gens qui sont derrière elle en train de l’écrire ont réalisés que la relation entre Donna et Cameron EST le coeur même de la série. C’est le coeur qui bat ici et qui nous donne envie de revenir chaque semaine. Ce n’est pas vraiment le reste, même si les discussions du monde des nouvelles technologies de communication reste intéressant. Mais ce n’est qu’un constat historique sur ce qui s’est mué à cette époque là. Rien de plus. La relation entre ces deux femmes est compliquées et c’est justement là que Halt and Catch Fire a balancé toutes ses cartes.

Au travers de cet épisode, Kerry Bishé et Mackenzie Davis emportent leurs personnages respectifs dans de nouvelles directions qui laissent présager une suite pas vraiment rose. En tout cas, on se doute très bien qu’à un moment donné tout cela ne va pas pouvoir continuer. Cameron de son côté a probablement été l’une des meilleures évolutions de la série et cette seconde partie de saison lui donne l’aplomb nécessaire afin de confronter Donna. Cette dernière a toujours joué une sorte de rôle maternel avec Cameron, mais aussi avec Mutiny finalement. Quand Cameron décide de quitter Mutiny, forcément que Halt and Catch Fire cherche réellement à nous embarquer ailleurs et à faire évoluer la série dans une toute nouvelle dimension. Mutiny n’est pas l’avenir et Cameron s’en rend compte, mais elle se rend compte également que Donna n’est pas vraiment son avenir non plus. Bos répète quelque chose d’important dans cet épisode, que Donna et Cameron ont déjà dit l’une de l’autre par le passé « Vous avez besoin l’une de l’autre ». Cette seconde partie de saison cherche à démontrer que Cameron n’a pas besoin de Donna plus que Donna n’a pas besoin de Cameron. Car Donna ne veut pas laisser Cameron (et cela se ressent dans le dernier épisode de la saison quand les deux femmes discutent et semblent se mettre d’accord avant que Cameron ne sonne le glas dans les dernières minutes).

L’histoire de Joe en comparaison part dans une direction différente. C’est une vraie résurrection de l’association entre Joe et Gordon. Dans le fond, on ne pouvait pas demander mieux de la part de Halt and Catch Fire. Gordon et Joe ont une relation qui anime réellement la seconde partie de la saison, d’autant plus que chacun ces deux apporte quelque chose de neuf que la série recherchait depuis un bout de temps (en tout cas, il semblerait). Cette fin de saison laisse aussi présager que Halt and Catch Fire se dirige petit à petit vers sa fin (et cela tombe bien car la prochaine saison est la dernière de la série). Pour autant, ce n’est pas la fin de Halt and Catch Fire mais « You Are Not Safe » par exemple aurait très bien pu l’être à sa façon. Pas seulement pour ce que Ryan fait dans cet épisode mais son suicide à la fin de l’épisode laisse un message qui pourrait être proche de l’éloge funèbre de la série. L’état de dépression dans lequel semble tomber Halt and Catch Fire change un peu de l’état d’optimisme dans lequel Halt and Catch Fire semble chaque année tomber. Si la mort de Ryan est un signe important de cet état, cela permet aussi à la série d’aller dans une toute nouvelle direction qui change un peu. Joe MacMillan a su lui aussi reprendre du poil de la bête, sortant de son histoire avec Ryan afin de retrouver ceux avec qui il a commencer à bâtir un monde lors de la première saison.

Joe a beaucoup grandi au fil des épisodes et cela se ressent d’autant par la suite. L’arrivée d’Internet est quelque chose qui est en train de modifier le paysage de l’époque et Halt and Catch Fire nous montre l’aube de ce qui est aujourd’hui devenu un outil indispensable à la vie. Que ferait-on sans Internet ? Je crois que cette question est une question à laquelle il est difficile de répondre. Alors que la série s’achève l’année prochaine, j’espère voir Donna, Cameron, Joe et Gordon en 2016, des années après ce qu’ils ont vu naître et connaître leur point de vue sur notre monde. Si certains ont reproché à Halt and Catch Fire le fait qu’il n’est pas trop réaliste de voir les personnages principaux de la série toujours sur le devant de la scène de chaque grande évolution technologique. C’est presque dommage de voir Halt and Catch Fire s’achever l’année prochaine quand on voit à quel point le futur de la série est prometteur (mais vu les hauts et les bas qu’elle a connu, ce n’est pas plus mal qu’elle s’achève maintenant). Si les évènements de l’épisode 8 ressemblaient à ceux de la fin de la série, le double épisode final nous balance dans une direction opportune pour un futur différent. Outre le fait que Cameron tient tête à Donna dans les dernières minutes en l’évinçant, c’est aussi Joe qui renoue avec Cameron et Donna.  

Enfin, surtout Cameron. Si Halt and Catch Fire a déjà joué la carte du retour en grâce du groupe de personnages, ensemble, pour de nouvelles aventures, je crois que c’est la première fois que Halt and Catch Fire le fait aussi bien. Finalement, Halt and Catch Fire parvient à être brillante et divertissante à la fois dans ce qui devient une saison remarquable. Grâce à cinq épisodes ici (et un peu des épisodes précédents), j’ai eu l’impression de redécouvrir une série qui ne m’avait jamais vraiment emportée (sauf peut-être avec le final de la première saison qui, par émotions, reliait l’histoire de Halt and Catch Fire avec celle de l’Apple II).

Note : 9/10. En bref, une seconde partie de saison sans fautes.

Commenter cet article