Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 3.

7 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 3.

How to Get Away with Murder // Saison 3. Episode 3. Always Bet Black.


L’an dernier, l’introduction du père de Laurel n’était pas spécialement ce que How to Get Away with Murder avait fait de mieux. Laurel n’a eu de cesse de nous rappeler combien c’était quelqu’un de mal, de mauvais, sans réellement aller dans les détails afin de nous dire pourquoi. How to Get Away with Murder est toujours un peu substantielle par moment, elle omet tout un tas de choses sur ses personnages et tente de créer du vent avec pas mal de vent. Annalise semble connaître le père de Laurel et le fait que cela ne soit pas quelqu’un de très fréquentable mais là aussi, la série reste assez disparate aussi dans sa façon de faire. Elle veut nous montrer tout un tas de choses mais ne donne pas toutes les cartes. Oui, Laurel avait raison, son père n’a pas l’air d’être quelqu’un de vraiment fréquentable mais cela n’en fait pas pour autant quelqu’un d’intéressant non plus. C’est encore l’un des problèmes d’allure que la série a avec son histoire. Elle est capable d’enchaîner un excellent épisode comme le précédent et quelque chose de beaucoup plus discutable ici. L’équilibre n’est donc pas très bien trouvé et c’est vraiment dommage. Bien que l’on apprenne des choses sur Laurel, sur son père, etc. je ne sais pas vraiment ce que compte faire la série de tout ça. Surtout qu’il n’y a pas autant de potentiel que l’on ne pourrait le croire avec la matière que l’on a actuellement entre les mains.

Après l’épisode bien équilibré et soigné de la semaine dernière, How to Get Away with Murder retourne donc dans ses travers et ce sentiment d’urgence dont elle aime faire preuve. Elle a du mal à garder la mythologie excitante tout en concentrant ses efforts sur chacun des personnages et leurs histoires respectives. Etrangement, l’histoire du père de Laurel me rappelle un peu le problème que l’on a toujours eu avec Papa Pope dans Scandal. Il faut dire que le créateur de How to Get Away with Murder a travaillé sur la série de Shonda Rhimes et a probablement été piqué ce qui a fonctionné sur certains ailleurs. Car là aussi, How to Get Away with Murder se cherche peut-être encore. La série n’a pas besoin de Shondaland et de ce genre d’inspirations pour poursuivre ses aventures surtout quand dans le second épisode elle a su démontrer sa capacité à délayer et à nous offrir un spectacle assez excitant tant en émotions qu’en action. L’affaire de la semaine d’Annalise reste assez stérile, probablement car la série ne donne pas assez de substance là non plus. C’est l’une des histoires les plus terrifiante de l’histoire de la série et pourtant, l’ensemble n’a pas le poids que cela devrait avoir. L’affaire reste sympathique à suivre mais il manque un petit déclic pour la transformer en grand moment de télévision.

Note : 5/10. En bref, c’est dommage que How to Get Away with Murder replonge après avoir délivré un solide épisode la semaine dernière.

Commenter cet article

vts 08/10/2016 11:48

Effectivement moyen moyen..