Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 6.

28 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 3. Episode 6.

How to Get Away with Murder // Saison 3. Episode 6. Is Someone Really Dead ?.


Après l’excellent épisode précédent, je m’attendais à ce que How to Get Away with Murder se réveille cette semaine et nous offre ainsi quelque chose de légèrement différent. La série revient à ses basiques avec trop d’intrigues coincées dans le même épisode et un manque de cohésion. Le truc c’est que j’aime bien quand How to Get Away with Murder nous raconte tout un tas de trucs en cherchant à nous perdre dans son labyrinthe. Il y a d’ailleurs de nouveaux développements qui sont faits dans cet épisode mais l’épisode donne parfois l’impression de faire un récapitulatif de ce que l’on a déjà plus ou moins vu auparavant. Il y a des tas de choses que l’on a déjà vu auparavant dans la série ce qui est à la fois une bonne chose car How to Get Away with Murder reste familière avec nous même si elle tente de nous perdre dans ses intrigues à tiroirs multiples mais d’un autre côté c’est un défaut car c’est toujours la sempiternelle même chanson que l’on nous chante. La série ne parvient donc pas à rehausser les enjeux de la saison alors que le but aurait justement pu être là. Il y a quelques jolies scènes qui permettent à l’épisode de ne pas nous donner l’impression qu’il n’est là que pour faire du remplissage (car c’est clairement en partie le cas) mais ce n’est pas suffisamment significatif pour m’engager plus.

Pourtant, la saison a de bonnes intrigues et dans cet épisode il y a une révélation qui pourrait bien changer le cours de la série. Cependant, je me demande vraiment si How to Get Away with Murder va oser aller dans cette direction ou bien si au dernier moment elle va décider de tout miser sur autre chose. C’est compliqué car les retournements de situation auxquels How to Get Away with Murder nous a habitué depuis ses débuts sont devenus un peu prévisibles. La structure narrative de la série n’a pas changé alors on connaît un peu comment l’ensemble fonctionne. L’épisode ne nous réserve aucun effet de surprise et ce sont encore une fois les personnages qui sortent le tout du lot. Annalise par exemple qui était pressée de revenir sur le devant de la scène après l’épisode précédent. Son retour au boulot lui permet de rappeler que c’est elle la patronne judiciaire du monde des séries et elle a bien raison. J’aime voir Annalise en forme même si au fond nous savons tous qu’elle est tout aussi torturée que la plupart de ses élèves. L’affaire qu’elle prend est celle d’un soldat qui a menti sur une expérience traumatisante dans le but de justifier le fait qu’elle a planté un mec dans un bar. Bon, il n’y a rien d’exceptionnel et le cas n’apporte pas forcément du sang neuf à la série mais c’est l’une des choses qui fonctionne le mieux.

Peut-être car justement ce n’est pas de la redite de choses et d’autres que l’on a déjà entendu auparavant dans la série et qui cherchent à nous donner envie de revenir. L’empilement des révélations n’a pas toujours fait son effet dans How to Get Away with Murder et la saison 2 le symbolise plutôt bien. Du coup, la déception est assez grande à certains moments dans un épisode qui aurait pu se reposer sur ce qui fonctionnait dans l’épisode précédent.

Note : 5/10. En bref, un épisode pas exceptionnel mais pas dénué d’intérêt non plus.

Commenter cet article

vts 29/10/2016 13:00

Shonda Rhimes exagère beaucoup trop l'aspect multi culturelle de cette série : les couples noir/blanc et asiatique/blanc sont nombreux. Sam et Annalise, Connor et Oliver, Laurel et Wes, Mickaela et Asher, Annalise et son ex avocate (dont j'ai oublié le nom). Perso ça ne me dérange absolument pas mais faut avouer que c'est poussé le trait un peu loin

vts 30/10/2016 12:04

Je trouve au contraire que ces couples sont une bonne idée. Elle a sûrement fait ça pour faire réagir les américains racistes et homophobes qui sont nombreux. Bien sûr ce n'est qu'une hypothèse je ne connais pas Shonda mais je sais que sur les réseaux sociaux elle défend beaucoup cette cause là.

J'ai "tiqué" comme vous dites car ça m'a sauté aux yeux que Shonda décide de mettre 2 personnages ensemble seulement parce qu'ils sont de couleurs différentes et pas vraiment pour leurs histoires maintenant ça ne me dérange absolument pas comme je l'ai déjà dit.

Zganou 30/10/2016 00:02

C'est le fait même de faire ce genre de remarque qui est dérangeant. A partir du moment où on relève cet aspect multi-culturel, c'est qu'il fait tiquer, qu'il "choque" au sens neutre du terme, donc qu'on ne s'y attend pas. Bref, ce que fait Shonda Rhimes n'est ni plus ni moins qu'un test, parce que ces couples sont des couples, et ça s'arrête là. Si personne ne tique, alors on ne remarque pas le test, si on tique, le test est à la fois une réussite (parce qu'il fonctionne) et un échec (parce qu'on tique).

En gros, ces couples ne sont ni une bonne idée ni une mauvaise, puisqu'ils ne sont même pas censés être une idée, simplement des couples ;)