Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 4. Episode 3.

18 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 4. Episode 3.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 4. Episode 3. Uprising.


Si le début de saison est un peu compliqué pour Agents of S.H.I.E.L.D., « Uprising » permet d’y voir un peu plus clair. Le grand problème à la fin de l’épisode précédent était la situation de Melinda May et ce que cela devait amener cette semaine. Ceux qui ont été infectés par Lucy sont en train de mourir, dans la douleur. L’épisode avec un black-out est un classique de la télévision. C’est le genre d’épisode qui permet de remettre certaines cartes dans un sens différent et alors que c’est un classique, Agents of S.H.I.E.L.D. parvient à délivrer un très solide épisode. La narration est intelligente et l’épisode sait trouver à chaque fois comment nous surprendre comme il se doit. Agents of S.H.I.E.L.D. renoue alors ici avec ses premiers instincts et parvient à délivrer un épisode en conséquence. Cet épisode est aussi très important pour la réintroduction du S.H.I.E.L.D. au grand public de l’univers cinétique de Marvel. Cela faisait un bout de temps que le S.H.I.E.L.D. opérait en secret et plus comme une entité connue de tous. C’est quelque chose que j’aime bien là aussi car Agents of S.H.I.E.L.D. trouve réellement une façon d’utiliser Jeffrey Mace de façon intelligente. L’arrivée de Jason O’Mara dans la série n’était pas nécessaire mais elle apporte quelque chose qui permet de retrouver un peu de la série que l’on aurait adorer voir lors de ses débuts.

L’épisode mixe alors de jolis moments d’action dans le noir en des moments où les dialogues prennent tout leur sens. Magnus Martens, le réalisateur de cet épisode, met en scène pour la première fois pour Agents of S.H.I.E.L.D.. Lui qui a déjà travaillé sur Banshee ou encore Marvel’s Luke Cage prouve qu’il a déjà fait ses armes sur le genre et qu’il maîtrise les séquences les plus importantes des épisodes. Les séquences où des personnages se combattent sont donc les plus intéressantes visuellement. « Uprising » n’était pas spécialement le meilleur épisode de Agents of S.H.I.E.L.D. mais il parvient à redistribuer certaines cartes en donnant une nouvelle dimension à l’ensemble. Jeffrey Mace n’est pas sur le terrain, ce qui chance de Coulson. Ce dernier n’est plus à la tête de l’entreprise mais il est plus proche sur le terrain des autres que jamais. Du point de vue du destin de May, les choses sont là aussi complexes. Il faut la sauver absolument sauf que ce n’est pas facile. Simmons et Radcliffe s’avèrent réellement intéressants dans le rôle des sauveteurs. Je trouve qu’ils forment un très bon duo même si l’on sent aussi que les coincer dans un laboratoire est une occasion de faire des économies. Les deux pourraient être un peu plus présents sur le terrain. Finalement, Agents of S.H.I.E.L.D. revient à ce qu’elle sait faire de mieux et c’est rassurant.

Note : 7.5/10. En bref, bonne surprise.

Commenter cet article