Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Luke Cage. Saison 1. Episodes 10 et 11.

27 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Luke Cage

Critiques Séries : Marvel's Luke Cage. Saison 1. Episodes 10 et 11.

Marvel’s Luke Cage // Saison 1. Episodes 10 et 11. Take it Personal / Now You’re Mine.


Plus le temps passe et plus Luke Cage se laisse happer par l’univers Marvel et la petite série d’action sympathique qu’elle se devait d’être. Fraîchement remis sur pied à la fin de l’épisode 1.09, Luke Cage est de nouveau capable de se battre face à son frère, Diamondback. Dans « Take it Personal », les choses deviennent toujours plus personnelles que jamais mais l’épisode vient aussi répondre à quelques grandes questions de la saison tout en offrant quelques bons twists par la même occasion. Si la confirmation que Diamondback est effectivement le frère de Luke va avoir un impact important pour la série, le plus intéressant est le fait que Reva a dupé Luke tout le temps qu’ils ont été ensemble. Bien entendu, on sait aussi que cela avait permis de créer un vrai lien entre Luke Cage et Jessica Jones dans la série de cette dernière. Bien que la série semble désormais partir dans la direction d’une relation entre Claire et Luke, je trouve que ce n’est pas plus mal que Reva et Luke soient de l’histoire ancienne. Car Claire et Luke vont bien mieux ensemble (et Jessica et Luke encore plus mais ce n’est que mon point de vue). Bien entendu, l’histoire de Diamondback et Luke n’en est qu’à ses débuts. Il y a pas mal de moments où Willis Stryker va éventuellement tenter d’avoir les pouvoirs invincibles de Luke et le voir prétendre être Luke Cage est fort.

Commencer une guerre entre Harlem et la police permet à Mariah de faire son discours et de gagner des voix. Mariah continue de jouer avec le feu mais j’aime bien la façon dont le côté perfide de la femme évolue au fil des épisodes. Alfre Woodard est parfaite et c’est pour cela que je l’aime autant. Luke Cage continue donc de parler de problèmes sociaux importants et intéressants. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir et c’est aussi pour cela que j’aime bien le résultat ici. Luke Cage veut être autre chose qu’une simple série politique ou qu’une simple série de super-héros, elle veut mélanger tout un tas de choses. Avec cet épisode, l’intrigue de la saison évolue et les personnages ont enfin un moment pour grandir. Que cela soit Luke, Mariah ou encore Misty (d’ailleurs, j’aime bien le temps passé par Luke et Misty dans « ’Now You’re Mine » qui permet de faire une sorte de pause avant de reprendre de plus belle). La séquence d’action et d’échanges de coups de feu dans « Take it Personal » était assez étonnant et sort un peu de ce que l’on a pour habitude de voir depuis le début de la saison. L’action était restée un peu confinée mais dans cet épisode elle explose réellement. Dans « Now You’re Mine », la série amène tous ses personnages importants au même endroit.

L’attaque à Harlem’s Paradise a permis de délivrer ici deux solides épisodes bourré de séquences d’action qui valent le coup d’oeil. C’est dans ce genre de moments que l’on sent que Netflix a mis la main au porte-monnaie. Avec l’aide de Claire Temple, le besoin de sauver Misty Knight et les otages, sans compter Diamondback et ses sbires, tout cela fonctionne très bien. La seule absence notable de l’épisode est celle de Mariah Dillard, bien que cette dernière se fasse ressentir du début à la fin. C’est une bonne chose que tout le monde soit enfin réuni alors que Luke Cage a passé son temps à séparer tout un tas d’intrigues lors de ses premiers épisodes. On se rend désormais compte que cela fonctionne très bien. Ces deux épisodes sont donc une belle et bonne synthèse de ce que la saison a pu faire de mieux et surtout de ce que dont Luke Cage est réellement capable. Je ne sais pas si cela va tenir le choc dans les deux derniers épisodes de la saison mais peu importe, l’air est ici frais comme il se doit et nous permet de passer un agréable moment. J’ai toujours aimé la façon dont Luke Cage a tenté de changer des deux autres séries de l’univers de The Defenders en sortant les personnages de Hell’s Kitchen et en nous permettant de découvrir Harlem et ses recoins les plus sombres.

Dans un sens, c’est un brin classique par moment mais cela fonctionne particulièrement bien car le spectacle est là. Diamondback était la petite surprise que la série nous réservait. A côté, Cottonmouth n’était qu’un pantin qui ne servait pas à grand chose et qui ne faisait que nous égarer dans tous les sens. Désormais, tout est complètement différent et Diamondback laisse entrevoir autre chose et surtout que Luke, Misty et Claire forment une bonne petite équipe. Mais aussi que Luke Cage est réellement capable de créer des méchants.

Note : 9/10. En bref, deux très solides épisodes d’une série qui a compris ce dont elle était capable.

Commenter cet article