Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New Girl. Saison 6. Episodes 1, 2 et 3.

26 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : New Girl

Critiques Séries : New Girl. Saison 6. Episodes 1, 2 et 3.

New Girl // Saison 6. Episodes 1, 2 et 3. House Hunt / Hubby Buddy / Single and Sufficient.


L’an dernier, New Girl avait connu pas mal de chamboulement dû à la grossesse de Zooey Deschanel qui a créé son absence de la série durant plusieurs épisodes. Est alors arrivé Megan Fox pour quelques apparitions et si cette dernière pourrait bien me manquer un peu désormais, la série sait rester elle-même. « House Hunt » par exemple est une bonne façon de nous remettre dans le bain de New Girl alors que la série utilise encore une fois l’humour de ses personnages tout en sortant un peu de certains sentiers battus. Ce n’est pas facile pour une comédie de situation de changer de situation. Le loft est ce qui a changé la vie de ces personnages, qui a introduit Jessica à Schmidt, Winston, Coach et Nick. Le loft est la connexion qu’il y a entre tous ces personnages. C’était clairement la meilleure façon de relier les personnages intelligemment. « House Hunt » est donc là pour nous laisser partir dans une toute nouvelle dimension. Le changement est le bienvenu même si ce n’est pas toujours la meilleure idée qu’il soit. Pourtant, l’humour de la série a grandi, les personnages aussi et la vie de chacun ne semble pas perdre ce qui fait aussi son intérêt pour l’univers de New Girl. C’est très étrange comme épisode car finalement il sort tellement de la mécanique habituelle qu’il parvient à nous surprendre.

C’est un peu comme quand la série sort du loft pour partir en road trip ou dans une toute autre ville en groupe. Mais pas totalement non plus. Les intrigues des personnages nous lancent alors aussi sur ce que cette saison va bien pouvoir raconter, que cela soit par rapport à Jess mais aussi Winston, Schmidt et Cece, même Nick. Il ne manque là dedans plus que Coach et Reagan et cela aurait sûrement été parfait. Mais avec un casting déjà bien rempli, la série devait aussi revenir aux fondamentaux qui sont les personnages que l’on suit depuis le pilote de la série (Winston depuis le 2ème épisode, il ne faut pas l’oublier). Tout le monde dans ce premier épisode va de l’avant mais personne ne le fait seul. C’est justement pour cela que le tout fonctionne aussi bien à mon humble avis car chacun des personnages vont se rendre compte d’à quel point ils ont besoin les uns des autres. Avec « Hubbedy Bubby », la série cherche à s’en prendre aux élections. Comme quelques séries vont le faire cette année (et notamment les comédies), il faut bien parler de politique et de la façon dont cela influence la vie de tous ces personnages. Pourtant, les émotions ne fonctionnent pas spécialement ici. Pourtant, Zooey Deschanel déguisée en Donald Trump c’est plutôt drôle.

Mais tout cet épisode m’a donné l’impression de voir un gag un peu décevant du Saturday Night Live. Vous savez, ces gags qui manquent un peu d’inspiration et qui pendant 2 minutes nous laissent ressentir le moment de solitude. Cela ne veut pas pour autant dire que New Girl est en plein moment de solitude ici, mais disons qu’en dehors des personnages, les intrigues ne sont pas spécialement brillantes. Fort heureusement que la série reste proche de ses propres valeurs en se concentrant sur les personnages et pas sur les candidats, ce qui permet d’éviter des moments où l’on se demande ce que la série cherche réellement à faire. Comme Jess et Cece, cet épisode est clairement pro-Clinton mais l’histoire est moins là pour promouvoir un candidat en particulier mais plutôt de trouver sa voix. Dès le début, Schmidt se lamente (et il a raison), Cece demande à son mari et meilleur ami d’accepter ses propres espoirs, etc. Du coup, le second épisode de la saison 6 est surtout utilisé pour mettre en scène les émotions et les qualités des personnages plus que la politique. La politique apparaît comme secondaire et c’est une très bonne nouvelle, surtout quand on voit à quel point New Girl ne s’en sort pas très très bien avec la politique.

Et c’est bien là le problème. Cependant, je me demande si faire un tel épisode n’est pas aussi sujet à donner l’impression que New Girl donne son avis et donc se mettre à dos certains téléspectateurs qui ne se reconnaissent pas trop dans le message (qui est clairement pro-Clinton sans jamais vraiment le dire). Je préfère largement ce que d’autres comédies ont pu faire de la politique, comme Broad City. Peut-être qu’une comédie comme New Girl ne devait pas trop partir dans ce sens là mais les personnages, quand ils sont bons, savent nous faire plaisir et c’est déjà pas mal. Fort heureusement pour nous, « Single and Sufficient » vient rectifier le tir. En nous sortant à nouveau de la structure de la série, New Girl choisit de nous faire voyager et de donner de l’air à ses personnages. Peut-être que justement c’est le but de cette saison, donner de l’espace aux personnages et de quoi respirer. Sortir une galerie de personnages de son environnement de base peut être rafraîchissant (ou raté aussi) mais pour le coup, New Girl réussi l’exploit de nous sortir du cadre intelligemment et de nous faire plaisir. Ce n’est pas la première fois que la série nous sort de la sorte (on a déjà vu cela avec « Thanksgiving III » ou encore « Cabin » par le passé) mais une fois de plus cela fonctionne.

Le changement de décor est une bonne chose pour New Girl alors que par moment la série, sûrement par soucis d’économies, passe beaucoup de son temps dans le loft. Sauf que ce n’est plus le lieu que l’on préfère. Personnellement le loft m’ennui par moment car l’on a l’impression que l’on connaît cet appartement par coeur et qu’il n’y a donc plus vraiment de bonnes surprises. Cela ne veut pas dire que le loft est un lieu que je ne veux plus voir, preuve en est dans ces trois épisodes il y a de très bons passages qui se déroulent entre les personnages dans ce lieu mais le dépaysement est aussi quelque chose de bien et « Single and Sufficient » est clairement là pour nous le démontrer.

Note : 8/10, 5/10 et 7/10. En bref, la série est de retour et elle ne s’en sort pas trop mal…

Commenter cet article