Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scream Queens. Saison 2. Episode 4.

19 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scream Queens

Critiques Séries : Scream Queens. Saison 2. Episode 4.

Scream Queens // Saison 2. Episode 4. Halloween Blues.


Nos pires peurs au sujet de Chad Radwell sont confirmées dans l’ouverture de ce nouvel épisode : il est mort, vraiment mort. Si Chad manquera sûrement à la série, c’est aussi un geste qui prouve que la série ose et est capable de tuer des personnages importants afin de faire avancer la narration en prouvant que TOUT le monde peut mourir. Quand Ryan Murphy a annoncé que cette saison 2 serait bien plus meurtrière que la première, il prouve encore une fois cette semaine qu’il n’est pas là pour rigoler. Mais Halloween est un temps parfait pour tuer des gens dans Scream Queens. On retrouve alors ici ce que Ryan Murphy adore faire, à la fois dans le too-much et les déguisements un brin farfelus. Quand on voit Chanel déguisée en Schtroumpfs, rien que ça est à voir. Chanel continue d’être un personnage important dans l’univers de Scream Queens et d’asseoir sa place de façon assez sympathique. Emma Roberts joue beaucoup dans le plaisir que l’on peut prendre avec Scream Queens de toute façon. L’histoire du Chanel-O-Ween est un peu too-much cependant et rappel parfois les heures sombres de Glee. C’est loin d’être un truc que j’ai envie de voir ici. En plus, ce n’est ni drôle, ni touchant, ni ridicule, c’est inintéressant. Et cela prend pas mal de temps durant l’épisode. Comme dans l’épisode 4 de la saison 1, elle envoie des cadeaux à ses followers les plus dévoués sur Instagram.

Chanel est un peu folle par moment mais l’on va dire que c’est pour cela qu’on l’aime. De plus, Ryan Murphy ne s’est pas vraiment tracassé en reprenant la même musique que l’an dernier. Si cela créé une continuité entre les deux saisons, je dois avouer que cette séquence n’avait pas l’impact qu’elle voulait avoir sur le téléspectateur. La série continue de créer des histoires entre les personnages (Munch et Dr. Holt par exemple) mais il manque un petit truc pour que cela soit aussi piquant que l’on a envie que cela ne le devienne. Je préfère donc largement quand Scream Queens se concentre sur la folie de ses personnages et les meurtres sanglants. Il y a pas mal de bonnes choses malgré tout dans Scream Queens, notamment cette année car l’on sent aussi que les scénaristes ont compris que de toute façon les audiences n’allaient pas remonter et que donc la série pourrait très bien s’en aller à l’issue de cette seconde saison. Ils osent donc les morts, comme Denise Hemphill qui était l’un de mes personnages préférés. Si la révélation qu’il s’agissait en fait d’un travesti est drôle, sa mort va créer un vrai vide dans Scream Queens. De plus, nous avons Chanel n°5 entre la vie et la mort, laissant présager là aussi que Scream Queens est réellement capable de tuer tout le monde. Je ne m’attendais pas du tout à la mort de Denise, surtout après que Chanel n°5 ait été poignardée.

On va dire que Scream Queens a largement de quoi faire sur la longueur et qu’elle est capable de prouver tout un tas de choses pour la suite. Elle s’amuse plus cette année que l’an dernier mais elle reste toujours un peu médiocre par moment. Certaines séquences en font des caisses pour pas grand chose. Je pense bien évidemment à cette histoire de Chanel-O-Ween qui aurait très bien pu se retrouver dans un épisode de Glee et m’aurait autant exaspérée qu’elle ne m’a exaspérée ici…

Note : 5/10. En bref, avec une mort importante, une en suspend et quelques petits trucs sympathiques, cet épisode d’Halloween est une semi-réussite.

Commenter cet article