Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Survivor's Remorse. Saison 3. BILAN.

7 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Survivor's Remorse

Critiques Séries : Survivor's Remorse. Saison 3. BILAN.

Survivor’s Remorse // Saison 3. 10 épisodes.
BILAN


Survivor’s Remorse continue d’explorer son monde, plus ou moins en toute tranquillité étant donné que j’ai l’impression d’être l’un des rares à regarder cette série. Pour tout vous dire, je suis très loin d’être un fan de sport. En effet, je ne suis pas un grand fan de baseball (et pourtant, Pitch a du potentiel pour me séduire), ni même de football américain (et je n’ai jamais accroché à Friday Night Lights) mais Survivor’s Remorse nous plonge dans le monde du basket tout en ajoutant des éléments de comédie non négligeables. Quand on avait laissé la série l’an dernier, les choses allaient assez mal pour l’oncle Julius. Le destin de ce dernier n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus passionnant et pourtant c’est l’un des éléments sur lesquels repose cette saison 3. En tout cas, au début. Mike Epps était entre la vie et la mort alors qu’un terrible accident de voiture avait eu lieu. La dernière image de la saison 2 m’avait étrangement rappelé ce que Entourage était capable de faire le mieux. Et je trouve que contrairement à Ballers (créée par Stephen Levinson, créateur d’Entourage) qui n’a jamais su être à la hauteur de son créateur et de la précédente création de ce dernier, Survivor’s Remorse est le post-Entourage dont on avait besoin.

On ne nous plonge pas dans le monde d’Hollywood et de ses stars du cinéma. Survivor’s Remorse c’est le sport mais avant tout la famille plus qu’une bande de potes. Mais la tournure des évènements fait qu’au fond les choses se ressemblent légèrement. Si le destin de l’oncle Julius est rapidement balayé dans la saison 3, la série continue d’explorer ses personnages et de nous proposer quelque chose de beaucoup plus neuf. C’est donc avec un regard différent que l’on se plonge dans l’univers de la série. La comédie reste présente elle aussi, avec de solides répliques et quelques jolis moments de folie. La série a les clés du succès car justement elle a su prendre ce qui fonctionnait dans le feel-good d’Entourage pour le réadapter à son univers. Mike O’Malley, le créateur de Survivor’s Remorse, a cerné les envies et les besoins des téléspectateurs et a tenté d’injecter tout cela au beau milieu avec intelligence. La série a un ton particulier, probablement est-ce pour cela que la saison s’est ouverte sur un double épisode afin de nous remettre directement dans le bain. Ce n’est pas plus mal mais je suis impressionné par ce que l’équipe de scénariste a su monter en épingle cette année. Le casting est une osmose complète et le scénario sait leurs donner tout ce qu’il faut pour réussir.

La saison 3 permet de confirmer aussi que Survivor’s Remorse fait partie de cette nouvelle vague de comédies qui n’ont pas froid aux yeux quand il s’agit de parler de sujets sensibles notamment autour de la race ou des classes socio-économiques. Avec la liberté que Survivor’s Remorse peut avoir une chaîne premium du câble américain, cela se ressent plus que jamais ici. La série continue bien entendu de parler de basket mais elle ajoute chaque année d’autres ingrédients qui permettent de pousser la série beaucoup plus loin et donc de nous faire passer un très bon moment en la compagnie des personnages. La première partie de la saison est facile à cerner et surtout les enjeux restent simples. Mais tout cela est fait dans le but de développer la dynamique des personnages et de complexifier le récit par la suite, dans la seconde partie. Survivor’s Remorse ne laisse pas ses personnages dans des positions unilatérales ce qui permet d’aller de l’avant là aussi. Notamment avec Usher, Arnold et Lee. Ces trois personnages trouvent une certaine forme de salut finalement dans cet univers qui leur sied bien. Ainsi, Survivor’s Remorse continue de surprendre et continuera probablement de le faire dans une saison 4. Avec ce qu’il y a encore en stock et les perspectives laissées à l’issue de cette saison, il ne fait aucun doute que Survivor’s Remorse mérite de revenir.

Note : 7.5/10. En bref, probablement la comédie qui mérite le plus la distinction de nouvel Entourage.

Commenter cet article