Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 3. Episode 2.

12 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 3. Episode 2.

The Flash // Saison 3. Episode 2. Paradox.


Dans cet épisode, Barry réalise et admet enfin qu’il a commit une terrible erreur en voulant changer le court du temps. Le problème de cette série est assez complexe car si Flash est capable de voyager dans le temps comme il le souhaite et changer le passé, alors pourquoi ne fait-il pas ça dès que quelque chose va mal. Je comprends que The Flash est une fiction mais j’ai l’impression que « Paradox » est là pour nous faire comprendre pourquoi ce n’est pas toujours possible. L’épisode a besoin de nous expliquer comment le voyage dans le temps fonctionne tout en prenant le soin de l’appliquer au problème de Barry. Je me demande vraiment comment cela peut évoluer tant l’histoire manque toujours de corps. « Flashpoint » était une introduction décevante à la saison mais « Paradox » est une suite tout aussi décevante. The Flash passe donc énormément de temps à mettre en place des choses qu’il n’est pas nécessaire de mettre en place mais le résultat est surtout bien loin de ce que j’avais imaginé au départ. Quand Barry est retourné dans le temps afin de corriger ce qu’il avait causé, en laissant le Reverse-Flash tuer sa mère, certaines choses que l’on connaît ne sont pas revenues à la normale non plus. A ce moment il a donc créé une troisième timeline avec quelques différences (mais pas trop non plus).

On sait déjà depuis l’épisode précédent que Joe et Iris ne se parlent pas (car il n’a pas dit à Iris que sa mère est toujours en vie) et maintenant nous découvrons que le frère de Cisco, Dante, est mort, ce qui nous laisse avec quelque chose que personne ne souhaitant : une nouvelle version de Cisco. Enlaidi par la mauvaise idée que la série a eu, The Flash démontre encore une fois qu’elle ne sait pas trop ce qu’elle veut faire cette année. Elle cherche à créer des différences uniquement dans le but de créer des différences et cela se ressent. C’est une fainéantise narrative problématique. Nous avons aussi le spécialiste en metahumain, Julian Albert incarné par Tom Felton (Harry Potter). Ce dernier n’est pas spécialement un personnage que j’ai envie de voir trainer plus longtemps dans la série. L’histoire de 1998 n’apporte pas spécialement beaucoup de choses dans l’univers de The Flash et les modifications de l’espace temps c’est quelque chose de complexe que The Flash ne maîtrise pas tout le temps. C’est dommage car Barry ne peut de toute façon pas porter toute la saison sur des histoires de voyages dans le temps. On a besoin de nos vilains que Barry doit combattre et pour le moment la saison ne fait pas grand chose de particulièrement bon pour nous donner envie d’aller plus loin.

Note : 4/10. En bref, la saison continue d’être une déception. En espérant qu’elle se rattrape vite avec un bon cas de la semaine…

Commenter cet article