Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 3. Episode 3.

19 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 3. Episode 3.

The Flash // Saison 3. Episode 3. Magenta.


Je pense que The Flash avait besoin du retour d’Harrison Wells pour revenir à un niveau intéressant. Pourtant, « Magenta » est loin d’être un épisode parfait. Je dirais même qu’il reste en dessous de ce que l’on est en droit d’attendre de The Flash mais compte tenu du fait que les deux premiers épisodes étaient assez catastrophiques, celui-ci vient réellement nous délivrer. En se concentrant sur les personnages que l’on aime, la série renoue avec ce qui nous donne envie de revenir chaque semaines. Je n’ai pas spécialement envie de voir The Flash déblatérer tout un tas de choses sur les timelines alternatives. C’est souvent trop de bla-bla pour pas grand chose et les deux premiers épisodes l’ont très bien démontré. En rappelant Harrison Wells dans l’histoire, Tom Cavanagh assoit sa place de façon intéressante. On retrouve le personnage que l’on aime et plus encore. Je pense que son absence des deux premiers épisodes a fait un peu de mal à la série. Mine de rien, Wells est un peu le maillon de la chaîne qui permet à tous les personnages de se connecter et d’avoir des interactions plus intéressantes et plus personnelles. L’équipe est de nouveau en place et plus ou moins revenue à la normale. Tout cela est un bon signe qui permet de voir que l’on retrouve le The Flash que l’on aime et que l’on a envie de suivre jusqu’au bout de la saison. Le retour d’Harry a aussi du sens alors que l’exposition de Jesse à la matière noire vers la fin de la saison se devait de la transformer en Jesse Quick.

Au fond, cet épisode n’a rien de bien surprenant alors qu’il ressemble presque à un épisode de reprise plus qu’à autre chose. The Flash semble donc repartie et avoir relancé la machine avec un épisode qui démontre que certains personnages sont indispensables pour la bonne tenue d’une série. Wells est un pilier que The Flash ne peut pas (plus ?) négliger. L’arrivée de Magenta est une bonne idée là aussi dans le but d’ajouter un brin d’émotions dont The Flash a le secret, tout en créant un lien avec Barry et Wells qui change un peu de ce que l’on a pour habitude de voir depuis quelques temps dans la série. Magenta n’est pas non plus le personnage emblématique le plus impressionnant mais The Flash s’en sert intelligemment et parvient ainsi à nous offrir pas mal de bonnes surprises. Cet épisode permet donc de faire la conclusion que Jesse sera bientôt Jesse Quick et que Wally sera le fameux Kid Flash. Mais Joe ne sait pas encore tout cela et Joe aussi se fait une vraie place dans l’épisode qui change un peu de ce que l’on a pu le voir faire dans les deux précédents. Le fait que Joe soit un peu mieux en point ici évite à l’acteur de nous donner l’impression qu’il surjoue tout un tas de choses. En donnant du temps aux personnages et aux interactions qu’ils peuvent créer, The Flash se sort un peu des intrigues compliquées et ennuyeuses qu’elle a tenté de mettre en place dans les deux précédents épisodes.

Note : 7/10. En bref, on retrouve le The Flash que l’on aime et cela fait plaisir.

Commenter cet article