Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Great Indoors. Saison 1. Pilot.

28 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Great Indoors

Critiques Séries : The Great Indoors. Saison 1. Pilot.

The Great Indoors // Saison 1. Episode 1. Pilot.


CBS continue de développer son univers de comédies étant donné qu’elle a désormais 4h par semaine qui leurs sont consacrées. C’est une bonne chose mais même si je dois être l’un des rares à avoir été séduit par Man with a Plan (les goûts et les couleurs vous savez…), je n’ai pas été séduit par The Great Indoors. The Great Indoors incarne plus ou moins tout ce que je n’aime pas spécialement dans les comédies en multi-cam. Cela me donne l’impression que The Great Indoors était prévue pour une sous chaîne câblée tant le tout semble être daté. Mike Gibbons, qui a travaillé pendant des années sur les late-shows de David Spade, Craig Killborn ou encore George Lopez ne semble pas avoir cerné ce que l’on pouvait venir chercher dans sa comédie. La série tente de jouer la carte du choc des cultures entre la génération X et les fameux « milliennials ». C’est la nouvelle mode, la nouvelle cible des publicitaires et dans ce sens là, oui c’est intelligent de produire une série qui leur donne de la place sur un grand network. Mais rien ne fonctionne réellement là dedans et le pauvre Joel McHale (Community) doit probablement se demander ce qu’il fait lui aussi dans cette galère. J’ai toujours conscience que ce n’est pas facile de faire un pilote pour une sitcom mais rien dans The Great Indoors me m’engage à revenir.

Un journaliste d'aventure doit s'adapter le jour où il devient responsable de jeunes adultes du département numérique dans le magazine pour lequel il travaille.

L’univers en lui-même donne l’impression d’être né dans les années 90 (voire début 2000) tout en étant déguisé en série ultra moderne et en accord avec les technologies actuelles. Le conflit, pour une sitcom, est important et c’est pourquoi confronter deux générations est toujours une bonne chose. C’est ce que tout un tas de comédies de CBS ont tenté de faire (Shit My Dad Says est un très bon exemple, même si cette comédie était aussi étrange que ratée). Fort heureusement pour ceux qui vont jeter un oeil à The Great Indoors par simple curiosité, il y a Joel McHale. Ce dernier a beau surnager là dedans, il apporte au moins sa bonne humeur et un sens de l’humour qui lui est propre. On retrouve un peu de Jeff Winger, le personnage qu’il incarnait dans Community et c’est peut-être ce qui pourrait donner à certains l’envie de poursuivre l’aventure. Mais même si j’ai beaucoup de sympathique pour Joel McHale, pour Jeff Winger, je ne suis pas arrivé à entrer là dedans. Cela vient aussi du fait que je ne suis pas le plus grand fan du multi-cam (bien que sur CBS, j’apprécie Big Bang Theory, que j’adore Mom et que je regarde toujours 2 Broke Girls). Les personnages de The Great Indoors ne sont donc pas spécialement intéressants ou ne sortent pas suffisamment du lot à mon goût ce qui ne permet pas de s’impliquer dans leurs aventures comme on le devrait probablement.

Note : 3/10. En bref, un raté de plus pour CBS.

Commenter cet article