Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 5. Episode 7.

23 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 5. Episode 7.

Arrow // Saison 5. Episode 7. Vigilante.


Arrow continue de nous offrir cette année de bons épisodes. L’arrivée de Dolph Lundgren dans le casting d’Arrow a elle aussi aidée la série. J’aime beaucoup ce que ce dernier fait ici, incarnant un vilain qui change un peu de ce que l’on avait pour habitude de voir dans la série. La série a aussi réussi cette année à se renouveler de fond en comble, délivrant ainsi de solides épisodes sortant un peu du commun créé lors des 4 premières saisons. J’aime bien le personnage ce Curtis par exemple. La série a su construire un nouveau personnage, du début à la fin, tout en restant fidèle à l’univers que Arrow a créé depuis le départ. Le personnage surpasse aussi sur le terrain Laurel et les limites que cette dernière pouvaient imposer. Laurel n’était pas exceptionnelle sur le terrain, c’était surtout ce qu’elle était pour la série qui faisait d’elle un personnage important. Mais pas toujours intéressant pour autant. Mais le personnage est encore suffisamment au second plan aussi pour que ses défauts ne gâchent pas l’histoire générale. Car oui, Curtis n’est pas parfait mais j’aime bien ce que Arrow tente de faire de lui pour le moment. Diggle de son côté est légitimement le personnage le plus torturé de la série mais il a ses raisons. Après tout, David Ramsey parvient à justifier intelligemment au travers de son jeu la nouvelle direction prise par le personnage.

Diggle est beaucoup mieux intégré au récit avec sa propre histoire à raconter en parallèle du reste. C’est étrange car d’habitude Diggle est laissé au second plan avec quelques épisodes centrés sur lui ici et là. Désormais, Arrow parvient à mieux gérer ses personnages historiques, comme Felicity qui a elle aussi retrouvé sa place. Ce n’est pas qu’une question de casting et de personnages. Arrow réussi le tour de force de nous offrir des intrigues qui valent le coup d’oeil, qui permettent à Arrow de sortir des sentiers battus et rebattus pendant 4 ans. Comme le fait que la série semble savoir ce qu’elle veut faire de Wild Dog et Rory. Leur association est étrange mais justement, dans leurs oppositions, la série puise quelque chose d’un brin novateur. Pour en revenir à Dolph, ce dernier s’intègre parfaitement aux flashbacks. Kovar s’avère être bien plus mystérieux que Arrow ne voulait le sous entendre au départ. Il met aussi en avant le fait qu’Oliver ne devrait pas faire confiance à Bratva tout en soulignant également les faiblesses de notre héros. Finalement, bien que la série continue d’avoir des défauts, Arrow a trouvé une mécanique qui lui sied à merveille. Avec les ajustements qu’elle peut encore faire, elle va probablement exploser par la suite. J’ai hâte de voir ce qu’ils nous réservent pour le dernier épisode avant la pause hivernale.

Note : 7/10. En bref, Arrow continue de me surprendre.

Commenter cet article