Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episodes 7 et 8.

11 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blindspot

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episodes 7 et 8.

Blindspot // Saison 2. Episodes 7 et 8. Resolves Eleven Myths / Do Not Slack, the Featherweight Wins.


Blindspot aime bien passer quelques épisodes à changer quelque chose dans sa façon de faire. C’est ce qui s’est passé dans l’épisode 2.08. Le point de vue multiple a fonctionné dans cet épisode. Le seul truc c’est que « Resolves Eleven Myths » était sacrément décevant. Dans ce dernier épisode il ne se passe pas grand chose de très palpitant et les personnages ne semblent pas plus enclin à partir dans une bonne direction. Par le passé, Blindspot a été capable de fournir des intrigues solides qui tiennent la route alors que les changements opérés cette année ne sont pas toujours satisfaisant et il y a donc toujours des tas de problèmes narratifs dans cet ensemble qui me désolent un peu. Le truc c’est que j’ai l’impression que dès que Blindspot a de bonnes idées, elles sont ruinées directement après par une mauvaise exécution. Dans l’épisode 2.08 par exemple, Jane et Weller sont portés disparu alors qu’ils cherchaient à faire tomber un marchand d’armes. Et notre équipe du FBI veut absolument les récupérer. C’est déjà un brin problématique car Blindspot n’arrive pas à rendre le tout réellement palpitant. Mais les points de vue différents permet à l’épisode de sortir un peu des sentiers battus ce qui reste une très bonne chose. Le fait est que la série s’emploie à tenter de nous donner envie de découvrir la vérité sur ce qui s’est passé.

Ce qu’elle fait en partie plutôt bien mais globalement il manque tout un tas de trucs. La série a tenté et on ne peut pas lui en vouloir sauf que cela n’a pas fonctionné complètement comme cela aurait probablement dû fonctionner. Le truc le plus drôle dans cet épisode c’est que le méchant Nico Marconi ressemble à quelqu’un qui me fait rire plus qu’autre chose. Du coup, niveau crédibilité ce n’est pas tip-top mais pour le coup, Blindspot n’y peut pas grand chose. Globalement, la série parvient à être assez agréable et à nous faire passer de bons moments. Comme dans l’épisode 2.07 par exemple alors que l’action prend par moment le pas sur tout le reste. J’aime beaucoup quand Blindspot n’a pas froid aux yeux et nous délivre des tas de scènes d’action efficaces. Car elle est aussi faite pour ça. C’est une série d’action pas de réflexion. On n’attend pas de la part de Jane un cours sur un problème physique ou social, mais plutôt à ce qu’elle entre dans le lard de tous ceux qui pourraient bien lui causer des problèmes et se mettre en travers de sa route. A certains moments, Blindspot devrait plus s’inspirer de Terminator (et je parle de la série) car mine de rien, cette dernière était un excellent exemple de ce qui aurait pu inspirer des séries comme Blindspot par la suite. Mais la narration de Blindspot ressemble grandement à celle de Blacklist par moment, ce qui n’est pas spécialement une bonne chose non plus.

Note : 4.5/10. En bref, la série sort de bonnes idées mais trouve toujours le moyen de nous ennuyer…

Commenter cet article