Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Frontier. Saison 1. Pilot (Canada).

7 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Frontier

Critiques Séries : Frontier. Saison 1. Pilot (Canada).

Frontier // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Frontier c’est la toute nouvelle série historique avec un brin d’heroic-fantasy sur le retour de Netflix. Après avoir lancé tout un tas de séries dans des registres différents, Netflix se lance sur les traces de Game of Thrones. Alors que Frontier est déjà renouvelée pour une saison 2 avant même que la saison 1 n’ait débuté. Cette série canadienne produite pour Discovery Channel Canada au premier abord s’est désormais construit une petite célébrité en plus de jouir d’un joli casting. A commencer par Jason Momoa (Game of Thrones) qui en impose toujours autant avec son physique d’homme des cavernes. J’aime beaucoup cet acteurs et Declan Harp est un personnage qui s’avère tout de même hypnotique dès sa première apparition dans la série. Au travers de ce premier épisode, Frontier n’apparaît pas spécialement aussi travaillée que Game of Thrones mais les décors et les personnages sont suffisamment bien installés pour que l’on ait envie de se plonger dans cet univers. Cela me rappelle un peu par moment Vikings et sa première saison dont l’ambition était présente et qui a su proposer quelque chose de légèrement différent. Après tout, Frontier n’est pas Game of Thrones. C’est plus proche de la série d’History Channel même si le rapprochement avec la série de HBO est plus facile. Notamment car au casting nous avons Jason Momoa.

Cette série d’action et d’aventure suit la lutte violente et chaotique pour la prise de pouvoir et le contrôle des richesses dans l’Amérique du Nord de la fin du 18e siècle. Racontée sous différentes perspectives, la série se déroule dans un monde où les négociations commerciales peuvent se solder par un coup de hache et où les relations sensibles entre les tribus d’indiens d’Amérique et les Européens peuvent se transformer en bain de sang.

Si globalement le tout tire sur certaines références historiques que je ne connais pas du tout (l’Amérique du Nord à la fin du XVIIIe, ce n’est pas vraiment une période que je connais) mais la série créée par Peter Blackie (Republic of Doyle), Rob Blackie (Republic of Doyle) et Perry Chaffe (créateur de Republic of Doyle) installe un climat particulier. Notamment car la série se veut violente et qu’elle n’a pas vraiment de limites de ce point de vue là. De ce fait, l’époque aide beaucoup. Les grands décors de forêts nous permettent de nous plonger dans cette Amérique qui n’était pas encore totalement civilisée. Le pouvoirs, la richesse, etc. ce sont des thématiques récurrentes que l’on a déjà vu dans tout un tas d’autres séries du genre (comme Vikings, TURN aussi qui ressemble un peu à Frontier par moment ou même Game of Thrones). Avec pas mal de bonnes surprises en stock, Frontier pourrait devenir un vrai phénomène. Ce premier épisode est avant tout là pour installer quelque chose de nouveau alors forcément ce n’est pas toujours simpliste. Mais globalement, le tout fonctionne car les décors et les personnages sont intéressants. La violence quant à elle se laisse aussi apprécier (et elle est justifiée intelligemment par l’histoire contrairement au premier épisode de la saison 7 de The Walking Dead qui est tombé dans le gore gratuit avec un scénario timbre poste en filigrane).

En espérant que les cinq épisodes restant de la saison soient de bonne facture car ce pilote laisse présager de belles choses pour la suite. Avec Netflix derrière, Frontier a probablement gagné des moyens financiers différents, ce qui est là aussi encourageant pour le futur de la série qui risque d’être épique sur le scénario s’en donne les moyens.

Note : 7/10. En bref, un solide premier épisode.

Commenter cet article