Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gilmore Girls : A Year in the Life. Episode 1. Winter.

26 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gilmore Girls

Critiques Séries : Gilmore Girls : A Year in the Life. Episode 1. Winter.

Gilmore Girls : A Year in the Life // Saison 8. Episode 1. Winter.


Je ne peux pas dire que Gilmore Girls me manquait. Quand la série s’est arrêtée, je me suis fait une raison puis il y a quelques années j’ai entrepris de revoir l’intégralité de la série. Ce que j’ai fais, avec passion, en me rappelant des bons et des mauvais moments de la série. Je suis content que la série revienne mais quand Netflix a annoncé ce retour, j’avais peur. J’avais peur que la magie de Stars Hollow disparaisse et qu’elle ne soit pas aussi généreuse. Je ne sais pas si l’on peut parler de nouveau départ, de saison 8, de nouvelle série, mais quoi qu’il en soit, l’entrée en matière ne pouvait pas mieux se faire que sur la saison hivernale. Gilmore Girls a toujours représenté pour moi cette série que l’on a envie de regarder au chaud, enveloppé dans une couverture avec un café chaud entre les mains. Après tout, on ne compte jamais le nombre de fois où dans la série on a vu les personnages avec une tasse à café entre les mains et « Winter » le démontre brillamment. Gilmore Girls délivre avec cet épisode une occasion de rappeler pourquoi j’étais tombé sous le charme de cette série il y a plusieurs années de ça. Ce retour n’était pas nécessaire c’est sûr mais il permet de se souvenir de ce que l’on aimait dans cette série. C’est comme un repas de Noël où l’on retrouve une famille que l’on n’a pas vu depuis un bout de temps.

Tout commence avec les premières secondes de l’épisode. Ce fond noir et toutes ces séquences cultes que l’on entend en fond sonore. C’est une façon de nous plonger avec beaucoup de mélancolie dans ce qu’était Gilmore Girls auparavant et le moment est réussi. Je pense que Gilmore Girls ne pouvait pas faire un récapitulatif de quelques secondes en images des séquences mémorables comme un « previously on ». Non, ce n’était pas Gilmore Girls. Ce n’est pas Gilmore Girls. Amy Sherman-Palladino semble avoir préparé ce retour le coeur rempli d’idées. « Winter » plante le décor avec des séquences touchantes, un brin d’humour et toujours autant ce sentiment de se sentir chez soi avec les Gilmore. On retrouve alors tous les personnages qui ont fait l’intérêt et le succès de la série, on se replonge sans trop de difficulté dans le quotidien de Stars Hollow et l’on a surtout envie de voir la suite dès que le premier épisode s’achève. En une heure et trente minutes, la série balaye alors l’hiver avec une vraie fluidité, racontant des tas de choses autour des personnages. A la fois pour nous permettre de remettre chacun des personnages dans son propre contexte mais également pour placer les bases de ce que cette nouvelle saison compte raconter. « Winter » parvient à rapidement effacer les peurs que j’avais au sujet de ce retour.

Et j’espère que la suite sera aussi bonne c’est sûr. Mais même si tout cela fonctionne, on comprend aussi que le premier acte de l’épisode a parfois un peu de mal à préchauffer la suite. Le début de l’épisode doit tout faire pour nous permettre de revivre les meilleurs instants de la série, retrouver les personnages ou bien les découvrir. Car le but de ce retour de Gilmore Girls est aussi probablement de faire découvrir la série à d’autres gens qui ne connaissent pas les Gilmore Girls, pas Rory et Lorelai et pourquoi elles nous ont tant ému durant près de sept ans. L’épisode cherche alors à nous rappeler que tout se passe bien, que tout est normal, tout en clarifiant également les relations entre les personnages. Il se passe tellement de choses que l’on n’a jamais le temps de s’ennuyer et je pense que pour quiconque qui n’a jamais regardé Gilmore Girls, ce premier épisode est une belle entrée en matière. Les personnages n’ont pas changés, ils sont toujours fidèles à eux-mêmes et à ce que la série a créé autour d’eux au fil des années. Ce qui est aussi étonnant c’est la façon dont on retrouve nos marques au travers de la mise en scène qui n’a pas changé d’un poil. La musique est elle aussi la même. Rien n’a été modernisé pour un passage sur Netflix et tout reste alors fidèle à ce que Gilmore Girls a toujours incarné depuis le début.

Les nouvelles intrigues semblent assez ancrées dans ce passé que l’on n’a jamais vu (après tout, il y a eu neuf années entre la fin de la série et aujourd’hui). Mais justement, ce passé que l’on n’a jamais vu à l’écran est particulièrement bien installé dans les intrigues de la saison. Après la mort de Richard, la série tente de créer de jolis moments avec Lorelai et les émotions coulent alors à flot dans les mots choisis. Les références sont quant à elles modernes. La série est capable de parler de Neal Patrick Harris ou encore de Zoolander 2 pour nous rappeler que le monde dans lequel nous vivons ici est aussi l’espace temps de Gilmore Girls. Finalement, Gilmore Girls réussi son retour au travers d’un épisode qui ressemble à tout ce que l’on a connu par le passé avec de nouvelles histoires. C’est comme si Gilmore Girls n’aurait jamais dû s’arrêter (même si la saison 7 était pleine de défauts et qu’elle donnait aussi l’impression que la série était un peu essoufflée par moment). J’ai hâte de voir les 3 autres épisodes, en espérant que les Gilmore soient toujours au rendez-vous, peu importe la saison. L’hiver était une saison facile pour une série comme celle-ci car il y a toujours quelque chose de chaleureux et confortable dans cette saison mais la suite devra rester au niveau si elle ne veut pas me donner l’impression que Netflix n’aurait pas dû commander cette suite.

Note : 8/10. En bref, un retour réussi qui ne dénature en rien ce que l’on a connu durant sept saisons il y a presque dix ans maintenant…

Commenter cet article

lili 26/11/2016 20:14

j ai hate de regarder