Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Quantico. Saison 2. Episode 8.

28 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Quantico

Critiques Séries : Quantico. Saison 2. Episode 8.

Quantico // Saison 2. Episode 8. Odenvy.


En guise de final de la mi saison, on a connu mieux. L’épisode reste assez rythmé avec quelques révélations à la clé mais sincèrement, je m’attendais à un peu mieux que ça. L’une des révélations de cet épisode est que Ryan est l’un des terroristes. Si cette révélation est étonnante et va sûrement permettre de créer un vrai dilemme pour Alex, je me demande si au fond Quantico ne va pas révéler que s’il est avec les terroristes c’est uniquement car il est sous couverture. Il serait intéressant que cela ne soit pas du tout le cas mais dans une série comme Quantico, Alex et Ryan forment un duo que rien ne semble pouvoir ébranler. Le fait que Ryan soit un terroriste dans cette saison est une théorie qui circule déjà depuis un bout de temps et honnêtement cela a du sens quand on voit qu’il a été chargé d’infiltrer l’AIC. Je ne me souviens pas spécialement de ce que la série a pu faire entre Alex et Ryan ces derniers temps étant donné que cela ne m’intéresse plus du tout. Cette relation n’a strictement aucun intérêt et cet épisode vient de démontrer à quel point Alex et Ryan ne sont plus du tout ceux qu’ils auraient pu être à un moment donné. Si Ryan est en mission (et donc pas vraiment un terroriste, ce que je suppose), il doit mentir à Alex à ce sujet. Est-ce que Ryan n’a pas décidé de rompre avec Alex simplement pour l’éloigner de tout ça et la protéger en plus de pouvoir être au top dans sa mission ? Je suppose que c’est la révélation que l’on va avoir l’année prochaine et franchement ça m’ennuie déjà.

Il y a suffisamment de mystères et de suspense avec l’AIC alors je pense que Quantico n’a pas besoin d’ajouter des éléments supplémentaires. La mention du Brexit est intéressante et permet à Quantico de rester aux côtés de l’actualité, donc cela a du sens que le MI6 utilise ce programme pilote à son propre avantage. Mais je ne pense pas que Quantico ait besoin de beaucoup plus. Nimah a dit à Raina que l’AIC veut se libérer des Etats-Unis et de ce mensonge qu’ils prolifèrent sur leurs libertés. C’est déjà un peu brin lourdingue mais Quantico en rajoute encore une couche qui n’est pas spécialement brillante pour autant non plus. Surtout que je ne vois pas ce que prendre le G20 en otage peut changer… On ne sait toujours rien sur ce que l’AIC fait réellement. On est très loin de 24 et de ses bombes nucléaires ou de ses bombes au gaz sarin. Ils ont juste de quoi tuer tout le monde dans le bâtiment mais cela ne changerait rien du tout à l’Histoire. La série a énormément de mal à clarifier les choses et la situation de ses personnages, ce qui à la fin commence à devenir un brin problématique. Je suis d’accord sur le fait que cet épisode est plus rythmé que bien d’autres épisodes de Quantico, notamment car il passe plus de temps dans le présent que dans le passé. Les enjeux sont cependant assez mal dessinés et les personnages un peu trop mal exploités à mon goût.

Note : 4.5/10. En bref, malgré de l’action et du suspense assez sympathique, Quantico n’arrive pas à nous investir dans ce qu’elle raconte.

Commenter cet article