Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Secrets & Lies (US). Saison 2. Episodes 6 et 7.

15 Novembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Secrets and Lies

Critiques Séries : Secrets & Lies (US). Saison 2. Episodes 6 et 7.

Secrets & Lies (US) // Saison 2. Episodes 6 et 7. The Parent / The Statement.


Alors que l’on s’approche à grands pas du dénouement de la saison 2 de Secrets & Lies, les réponses aux questions se font ressentir. « The Parent » vient directement nous plonger à nouveau dans les aventures de notre groupe de personnages sauf qu’il y a tellement d’intrigues qu’il est assez difficile de ne pas dérailler à un moment. En tant que téléspectateur, j’ai du mal à emmagasiner autant d’informations dans un seul épisode ce qui est un atout car la série est rythmée et ne laisse pas de temps à l’ennui mais justement, on n’a pas le temps de respirer et de ce fait, on ne retient pas tout ce qu’il faudrait retenir. Il y a presque trop de choses dans cette saison pour que l’on s’imprègne de l’ensemble autant que l’on ne pourrait probablement le souhaiter. Après tout, on n’a pas besoin de toutes les intrigues secondaires de la saison pour que l’on passe un bon moment. Car il y a de ce fait beaucoup de choses dont il faut se souvenir et au bout d’un moment on oublie des éléments essentiels de l’histoire qui font que l’on ne comprend pas trop où est-ce que Secrets & Lies peut bien aller à certains moments. « The Parent » est sûrement le premier épisode de Secrets & Lies où j’ai réussi à apprécier Cornell. C’est un grand pas pour un téléspectateur qui déteste ce personnage depuis le pilote de la série.

Non pas que Juliette Lewis soit une mauvaise actrice mais disons que son personnage n’avait jamais vraiment réussi à être attachant. Elle était parfaite dans cet épisode ce qui permet de changer un peu d’avis sur le personnage. La relation entre Cornell et son ex mari est donc suffisamment fascinante pour apporter de la substance à Secrets & Lies. La série avait besoin de ça pour nous permettre de comprendre qui est Cornell et ce qui fait ce qu’elle est actuellement. L’échange entre Eric et Cornell dans cet épisode était assez sympathique et permet surtout de nous donner envie de voir l’épisode suivant sans trop se poser de questions. Si Cornell a droit à sa petite histoire, cela veut dire que Secrets & Lies donne aussi moins de place au reste des personnages et notamment à l’intrigue de la saison. Si c’est une occasion pour souffler un peu, ce n’est pas vraiment le cas. En échange, la série complice encore tout un tas de questions et de réponses dans le but de nous rappeler que l’on est face à une série qui a beaucoup plus à dire qu’elle ne voulait le sous entendre l’an dernier. Avec « The Statement » les choses ne changent pas non plus. Je peux toujours me plaindre qu’il y a trop de personnages et trop d’intrigues différentes dans chaque épisode. C’est une critique constante de la saison.

Mais le paradoxe qu’il y a là dedans c’est qu’au fond, cela fonctionne plutôt bien. « The Statement » est rythmé et fait constamment évoluer l’histoire de la série de façon intelligente. Dans cet épisode, nous assistons au grand retour de John, Cornell a des problèmes familiaux, Patrick démontre qu’il est l’enfant problématique de la famille Warner et j’en passe. La série ne veut pas s’arrêter de faire des révélations car elle fonctionne comme ça, grâce à l’adrénaline que cela procure. Eric est presque la seule personne normale dans cette saison. Il a beau avoir été suspecté du meurtre de sa femme, je pense que c’est le seul qui ne peut pas l’avoir commis. Car ce serait bête qu’il soit le tueur à la fin quand à côté de lui il n’y a que des gens fous ou avec des problèmes dans leur vie. Mais l’on sait aussi que Eric ne connaît pas du tout sa propre famille. Il ne savait pas pour les investissements de Patrick qui auraient pu lui coûter la société et le mettre en prison, il ne savait pas que son meilleur ami était aussi amoureux de sa soeur, que son père pourrait bien avoir un cancer en phase terminale, que Melanie gère un réseau de prostitution ou encore que sa femme était une sorte de super-femme qui savait tout ce que son mari ne savait pas…

Et c’est d’ailleurs probablement pour ce qu’elle savait de la famille de son mari qu’elle est morte. Même si elle a ses propres problèmes elle aussi. Finalement, Secrets & Lies continue de nous plonger au coeur de ses propres mystères à sa famille sans pour autant nous ennuyer. Malgré le trop plein d’intrigues, je reste persuadé que la série a encore beaucoup de choses à raconter et une façon de faire qui me plaît…

Note : 7/10. En bref, des surprises intéressantes au milieu de deux bons épisodes.

Commenter cet article